www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

à toi, mon ami de toujours

Profondément bouleversé par la lecture du témoignage de ton effroyable descente aux enfers,je regrette infiniment de n'avoir pas été mis au courant de ton incroyable situation,car au moins,je pense que que ta "cantine" aurait pu être abondamment arrosée par la gratitude de toutes les attentions dont j'ai bénéficié de ta part.DE plus,j'aurais essayé (et sans doute réussi) à abréger cet injuste martyr,en jouant sur certaines relations......Mais je crois que cette  odyssée s'est terminée à bon port et qu'actuellement    tu jouis d'une infinie béatitude....(les dernier s épisodes ne sont pas encore disponibles....)En tous cas,très cher prof,très cher Guy,tu peux toujours compter sur moi et sois certain de mon indéfectible amitié........geo

 

Mon cher Jojo,

Je ne sais d'où tu tiens mes révélations, soit la lecture de mon blog t'aura bouleversé...ne crains rien, l'homme que je suis s'est efforcé de résister -moralement- à ce qui m'est arrivé.
Je n'ai plus donné de nouvelles, non que mon amitié pour toi se soit affadie mais tu sais, je vis dans le dénuement le plus total, reclus de tout dans ma petite fermette d'Aquitaine...avec la satisfaction de l'affection de mes animaux...qui me le rendent, bien plus que les humains...
Je n'oublie pas nos libations communes et ne les regrettent pas mais la Belgique s'est évanouie de moi.
Je suis rentré bien des fois en 2010 par avion pour de très brefs séjours sur le sol belge, travaillant à la maison de mon fils Nicolas, sans relâche...
Je rentre à nouveau du 11 au 18 janvier et te visiterai lors de ce court séjour pour te compter ce qui m'arriva.
J'ai revu Jean-Marie mais n'ai plus eu beaucoup d'occasions de revoir mon ami Juju...
Mon blog s'est quelque peu étoffé de nouveaux articles dont cette fameuse descente aux enfers (50 pages) je poursuis ma vie entre l'agriculture, l'élevage et la littérature.
Toutes mes relations familiales (sauf ma soeur) se sont coupées ou nettement refroidies, nous entamons un divorce par consentement mutuel devant notaire
l'histoire est vraiment terminée, et le sable efface les pas des amants désunis
A notre rencontre, amicalement, guy









10/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres