Abi et moi venons de nous rejoindre dans l'idéal commun des peuls(18)

 

 

9ada7e2b[1].gif

 

 

 

UN MARIAGE A KHONKHOMA

 

 

Depuis plusieurs jours,

il y avait cette solitude intense qui existait et qui était là...

Dans ces instants, je pensais encore à elle, 

je pensais que je pouvais encore rêver d'elle...

Le bonheur...est fait de rien !

D'avoir sa main dans ma main... L'instant d'une pause seulement...

Le désert commence ici où finit sa main...

 

db9gefm4[1].gif

 

 

J´aurais dû me méfier des vents qui tourbillonnent
De ces pierres qui taillent cachées sous l´eau qui dort
De ces bouts de ruisseaux qui deviennent des ports
Je pense encore à elle.

 



On m´avait dit que tout s´efface
Heureusement que le temps passe
J´aurai appris qu´il faut longtemps
Mais le temps passe, heureusement, heureusement.

 



J´ai croisé le mendiant qui a perdu sa route
Dans mon manteau de pluie je lui ressemble un peu
Et puis j´ai son image plantée dans les yeux
Je pense encore à elle.

 

 

Tout ça pour vous dire qu'Abi et moi nous sommes retrouvés dans notre royaume peul

 

9gygfcb6[1].gif

Là-bas, dès que j'y vais seul, tout le monde me demande où se trouve Abi...

on dirait que je suis habillé d'elle, que son absence à mes côtés laisse le vide inexpliqué de mon être. Pour eux, Guy est une partie d'Abi, Abi est le soleil des peuls, c'est par elle que je retrouve mon entièreté.

 

796039Barres_fleurs__14_[1].gif796039Barres_fleurs__14_[1].gif

796039Barres_fleurs__14_[1].gif

 

 

 

Au milieu de cette brousse à à peine quelques kilomètres d'un autre monde,  je vis des sortilèges, des émotions fortes :  la plus grande amitié des hommes vrais, chaque habitant de notre village, chaque enfant fait partie de nous, chacun sait que je ne cesse d'entraîner Abi dans mon idéal qui n'est qu'être à l'attention de chacun d'eux, le royaume peul, c'est un champ de bataille où je me faufille parmi eux pour y vivre à leur propre rythme, respectant leurs coutumes, leurs traditions, leurs chants, leurs danses, leurs musiques, leurs Vies.

 

Je suis un homme blanc et Abi me fait entrer dans la peau noire de toutes les fibres de mon être, et je l'entraîne dans le bonheur commun de la fraternité universelle qui ne connait aucune race entre les humains.

P1090996.JPG

P1090989.JPG

 Abi et Aïsha (fille de sa tante au mariage de Khonkhoma)

 

kMzU2MDg3ODksNzUyNTMzf5p2x6wbtjw9q5js6ro7y.jpg[1].gif

 

imagesCAIL2N1B.jpg

 

Il y a dans le cœur d'Abi  les femmes que j'ai aimées... Il y a Marie NDENGA qui m'apprit tout de la sagesse d'Afrique...il y a Christine qui me donna les trois trésors de ma vie... d'une enfant noire à une fille blanche en retournant aux origines de l'Amour...

 604570[1].gif

Il y a dans les yeux d'Abi toute la tendresse et la douceur de la femme d'Afrique, la maternité de l'européenne, il y a l'impatience d'une reconnaissance dans sa grande tribu, il y a le rêve de la sécurité de l'homme blanc, il y a la mélancolie du passé et l'espoir d'un futur meilleur, il y a un sentiment d'universalité, il y a cette envie de faire partie de mon idéal

 

Dans les yeux d'Abi, il y a le mirage de l'Europe et la grande aventure de l'Afrique,

il y a le monde entier

kMzU2MDg3ODksNzUyNTMzf5p2x6wbtjw9q5js6ro7y.jpg[1].gif

 

P1090983.JPG

imagesCAHPTJMX.jpg

 

P1090993.JPG

P1090994.JPG

P1090982.JPG



18/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion