Allah, Vichnou, Zeus, Yahwey, Poseidon, Dionysos,Bouddha, Jehovah et Jésus....ce que je crois...

 

 

 

Trois pensées essentielles qui ont mené ma vie:

 

 

La chose importante à garder en tête est qu'il ne faut jamais attendre une minute pour commencer à changer le monde". (Anne Frank)

"Nous faisons partie de la terre, et elle fait partie de nous." Chef Seattle

 "Un sourire coûte moins cher que l'électricité, mais donne autant de lumière." Abbé Pierre

La religion musulmane

Tout le monde a, à juste titre, peur de mourir.  L’incertitude liée à ce qui se passe après fait peur.  De toutes les religions, c’est l’islam qui fournit le plus de détails sur ce qui arrive après la mort et de ce qui se trouve au-delà.  L’islam considère la mort comme un seuil naturel à franchir pour se rendre vers la prochaine étape d’existence. 

La doctrine islamique soutient qu’après la mort du corps humain, l’existence humaine se poursuit sous forme de résurrection spirituelle et physique.  Il existe une relation directe entre la conduite sur terre et la vie au-delà de la mort.  L’au-delà se compose de récompenses et de punitions en corrélation avec la conduite sur terre.  Un jour viendra où Dieu ressuscitera et rassemblera toute Sa création, du premier au dernier, et les jugera chacun en toute justice.  Le gens se rendront ensuite vers leur destination finale, l’Enfer ou le Paradis.  La croyance en la vie après la mort nous pousse à accomplir le bien et à éviter les péchés.  Dans cette vie, ici-bas, nous voyons parfois des personnes pieuses souffrir et des impies profiter de la vie.  Mais tous seront jugés un jour et justice sera rendue.

 

La religion catholique

 

La mort
La mort est la séparation de l’âme et du corps. Au moment de la mort, notre corps mortel commence à se décomposer et à retourner poussière, tandis que notre âme immortelle retourne vers Dieu.

Le jugement particulier 
Chaque homme reçoit dans son âme immortelle sa rétribution éternelle dès sa mort en un jugement particulier qui réfère sa vie au Christ, soit à travers une purification, soit pour entrer immédiatement dans la béatitude du ciel, soit pour se damner immédiatement pour toujours.

Le Ciel  
Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, et qui sont parfaitement purifiées, vivent pour toujours avec le Christ. Ils sont pour toujours semblables à Dieu, parce qu’ils le voient " tel qu’il est "
Le Purgatoire  
Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu’assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d’obtenir la sainteté nécessaires pour entrer dans la joie du ciel

 

La religion bouddhiste

 

Pour le bouddhisme, la mort ne s'oppose pas à la vie mais se définit comme un processus inverse de celui de la naissance. Cette conception, caractéristique d'une vision spirituelle de l'existence, s'ancre profondément dans une réflexion sur la condition humaine et la possibilité de s'affranchir de la souffrance. Dans le bouddhisme, en effet, tout effort de compréhension et d'explication philosophique a une visée sotériologique et débouche sur une pratique spirituelle libératrice. La mort apparaît à tout un chacun comme une séparation douloureuse, une rupture d'équilibre voire une injustice, bref comme une manifestation évidente de la souffrance qui est notre lot. Or, le bouddhisme est né de l'expérience et de l'enseignement d'un homme éveillé, le Bouddha, dont la quête était essentiellement motivée par la compréhension du processus de la souffrance et la possibilité de s'en délivrer définitivement. La mort occupe donc une place centrale dans les préoccupations de tout bouddhiste.

 

 

VOICI CE QUE JE CROIS...

 

L'univers...une machine à faire des dieux (Henri Bergson)

 

4056-fin-fond-de-l-univers-WallFizz[1].jpg

 

 

L’univers est en nous.

 

Cela signifie d’abord nous sommes composés de parcelles de l‘univers primordial. Tous les atomes d’hydrogène qui composent notre corps viennent du big bang originel qui a eu lieu il y a 13, 5 milliards d’années. Songez un instant à ceci :  les briques constitutives qui nous composent, vous et moi, ont été façonnées dans une soupe primitive de milliards de degrés à une époque où il n’y avait aucune étoile ni aucune galaxie  dans le ciel. D’ailleurs, il n’y avait même pas de ciel : l’univers n’était qu’un plasma (un gaz brûlant) en expansion. La séparation entre la terre (en fait entre des milliards de galaxies, d’étoiles et de planètes) et le ciel (c’est-à-dire l’espace froid et presque vide qui les sépare) remonte à beaucoup plus tard : 380 millions d’années précisément. Auparavant, nos atomes d’hydrogène ont été fabriqués en moins de trois minutes, lors du big bang initial. Et ils sont encore là aujourd’hui, 13, 5 milliard d’années, plus tard,  autour de nous et en nous.

 

univers[1].jpg

 

Les étoiles sont en nous.

 

Tous les autres atomes qui composent le corps humain : oxygène, carbone, calcium, magnésium, etc. proviennent du cœur des étoiles. Oui, du coeur des étoiles. Avant de s’assembler en molécules, puis en cellules, en organes  et en un corps complet, il fut un temps où vos atomes et les miens ont vécu dans le sein d’une étoile. C’est au centre des étoiles que se forment tous les atomes de l’univers (hormis l’hydrogène, qui comme on l’a vu, vient en droite ligne du big bang).  C’est dans cette fournaise que les atomes fusionnent entre eux. Pendant des milliards d’années les étoiles brillent en produisant des milliards d’atomes dans leur ventre brûlant. Puis un jour, l’étoile meurt. Les atomes qui la composent se dispersent alors dans l’espace. C’est eux qui  forment les éléments solides de l’univers : les métaux, les minéraux, l’eau, les êtres vivants, vous et moi. Tous sont fait à partir d’éléments venus du cœur d’une étoile. L’univers et les étoiles sont en nous.

 

L’océan est en nous.

 

Notre corps est composé à 65 % d’eau. De l’eau qui vient des rivières, des lacs et des océans. Mais d’où vient cette eau ?Comment sont nés les océans ?

Encore de l’espace. Une météorite s’approche de la terre. Elle est constituée de glaces et de neige comme beaucoup de ses soeurs. Quand elle s’approche de la terre, chauffée au contact de l’atmosphère, sa glace et sa neige fondent et les molécules d’eau tombent sur la terre. Il y a de l’eau partout dans l’univers. Et toute l’eau de la terre vient de l’espace. Au fil du temps c’est une pluie de météorites glacées qui ont formé les océans et les mers.

 

GodFinger[1].jpg

 

L’histoire de la vie est en nous.

 

La vie est née dans l’Océan. Et pendant trois milliards d’années elle  y est restée. Puis des premiers organismes (des bactéries, des plantes et puis des animaux) sont sortis des mers et ont colonisé la terre. La lignée des animaux terrestres date de 600 millions d’années environ. Nous autres, animaux terrestres, croyons avoir quitté notre océan primordial, il y a bien longtemps. C’est faux. Nous restons pour l’essentiel des animaux marins. A la seule différence près que nous transportons l’océan en nous. L’eau salée constitue, disais-je 65% de notre organisme. Mais comme une partie de cette eau s’évapore (1, 5 litre par jour), il nous faut reconstituer sans cesse nos réserves. Tous les jours, tous les humains, depuis toujours et pour toujours devront boire, boire et boire encore.

Voilà pourquoi, toutes les activités humaines se sont développées au bord de l’eau. Les anciens Homo (habilis, erectus, sapiens, etc.) vivaient aux bord des lacs et des rivières. Les premières grandes civilisations (au Moyen-Orient, en Chine, en Inde, en Afrique, en Amérique) ont pris leur essor dans les bassins des grands fleuves (car  il faut beaucoup d’eau pour l’agriculture et l’alimentation des villes). Au 21ème siècle nous croyons êtres émancipés de cette contrainte aquatique parce que nous avons construit des réseaux hydroliques très perfectionnés qui amènent l’eau jusqu’à nous. On ouvre un robinet : l’eau coule. C’est si facile qu’on en oublie notre dépendance. Pourtant, tout à l’heure vous devrez vous lever pour aller boire un café, un thé, un verre d’eau. Peut-être en avez un à portée de main. Nous devons boire en permanence pour survivre, pour alimenter notre petit océan intérieur. Au 21ème siècle, des guerres de l’eau menacent car les Etats privés d’eau devront s’en procurer ailleurs. A l’heure d’internet, des ordinateurs et des téléphones portables, nous restons d’abord tributaire de cet élément primordial pour survivre. La longue histoire du vivant, celle des animaux marins n’est pas derrière nous, elle est encore en nous. Les étoiles comme les océans sont encore en nous.

 

• Les plantes et les animaux sont en nous.

 

 

 

 

 

 

expansion1[1].gif

 

Il faudrait parler aussi des plantes auxquelles nous devons tant. Pour recomposer notre organisme chaque jour, (car les cellules de notre corps se renouvellent sans cesse) il nous faut fabriquer de la matière organique. Or, un corps humain ne sait pas faire cela. Seules les plantes savent faire des molécules organiques (lipides, protides, glucide, etc.) à partir de matière inorganique. Les plantes sont dites « autotrophes ». Les animaux eux, sont hétérotophes : il ne savent pas fabriquer par eux-mêmes les briques du vivant et doivent les chercher chez les plantes ou chez d’autres animaux (qui, eux-mêmes se nourrissent de plantes).

Merci aux plantes de nous offrir  non seulement des beaux paysages, mais aussi de l’oxygène pour respirer et toute cette matière dont on a besoin pour (re)construire notre corps en permanence.

 

L'univers, les étoiles, l'océan, les plantes et les animaux...tous sont à l'intérieur de nous...l'univers n'est pas autour de nous, il est en nous 

 

 

 

 



29/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion