Les larmes du soleil

 

DIX JOURS...10 jours seulement...pour respirer l'Afrique... 

 

il y toutes ces poignées de mains de grand matin,

Il y a ce grand soleil qui réchauffe les hommes,

il y a toute cette multitude de rencontres, tous ces échanges de sourires,

il y a tous ces bougainvilliers qui inondent les jardins de leurs fleurs roses et blanches,

il y a la quiétude des gens d'ici qui vivent l'instant présent comme un bonheur qui se renouvelle d'instant en instant,

il y a ces ruelles de la grande cité noire remplies d'enfants joyeux,

il y a ces nuits qui reposent les hommes,

il y a cet océan qui déroule ses vagues infinies sur ses plages de sable fin,

il y a ces zébus et ces troupeaux de brebis qui se dandinent entre les humains,

il y a tous ces petits marchands qui vous accostent  sans cesse,

il y a ces sveltes sénégalaises qui ressemblent à des gazelles,

il y a ce bruissement de la Vie qui ne s'arrête jamais...

 

images14QLGY5T.jpgimagesF8LUYGJD.jpgimagesPWVLBPN8.jpg

Toutes ces images peuplent ma mémoire

 

Il y a cette Europe où les hommes ne se parlent plus,

il y a ce climat froid et humide avec quelques percées de soleil blême,

il y a ce ciel étonnamment nuageux et chargé de pluie,

il y a tous ces gens qui pressent le pas pour n'arriver nulle part,

il y a tout ce stress de nos grandes villes,

il y a "ces métros remplis de noyés",

il y a cette architecture implacable qui trace les demeures des hommes,

il y a ces rues vides dès l'approche du soleil couchant,

il y a les grandes solitudes,

il y a ces manques de terres vierges et sauvages,

il y a toute cette organisation des hommes, tous ces feux, tous ces radars, toutes ces caméras invisibles,

 toutes ces ambulances et ces voitures de police qui hurlent sans cesse, tous ces embouteillages...

il y a tout cet éclairage où les nuits disparaissent,

il y a ces insomnies des hommes,

il y a tout ce brouhaha des chaînes télévisées qui répandent l'inculture ou la culture de masse,

il y a toutes ces aspirations des hommes à se rencontrer blasés par le virtuel et l'immoral,

il y a ce temps que les hommes ne cessent jamais de poursuivre et qui n'est jamais atteint...

 

images (9).jpgtéléchargement (1).jpg

 

PARTIR D'AFRIQUE,

c'est quitter tout ce qui fait la joie de hommes,

tout ce qui les unit, tout ce qui les solidarise, tout ce qui les enflamme...

 

RENTRER EN EUROPE,

c'est une joie de rencontrer les siens,

c'est aussi retrouver une vieille solitude,

c'est changer complètement le rythme de la vie,

c'est retrouver le bruit des grandes villes anonymes

et quitter le grand soleil, les lointains horizons de terres vierges parsemées de baobabs géants,

la vie qui va au rythme du temps présent sans se soucier du demain qui n'arrive jamais....



14/03/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion