Au nom du père - Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Au nom du père

Oui, nous nous sommes bien recueillis sur le tumulus de Sidika, une petite pierre à la tête et une plus grosse à ses pieds, il git sous 2 mètres de sable fin à côté de son père dans l'humble cimetière musulman en plein centre de Saly. Ici, les "morts" font toujours partie des "vivants".

 

Le petit frère de Sidika me demanda de faire la prière de ma foi.

 

Je pense que cela restera dans les annales du Sénégal, un catholique bénit une tombe musulmane:

 

"Notre dieu est le même dans nos deux croyances, créateur unique de l'univers. Sidika, moi, guy wilmotte revêtu du saut du baptême catholique, au nom des 2 milliards de nos fidèles, je te bénis et je te marque de notre croix: au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, que notre Seigneur t'accueille dans son royaume."



12/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion