Bandia

DSC_0184.JPG
La réserve de Bandia DSC_0190.JPG

entrée de la réserve de BandiaLa réserve de Bandia a été créée il y a quelques années sur le territoire de la forêt protégée préexistante de Bandia. Cette forêt couvre un rectangle de 3500ha orienté nord-est/sud-ouest et partant grossièrement du mont Kirène jusqu'à la route Dakar-Saly-Mbour qu'elle longe sur plusieurs kilomètres. La moitié de sa superficie est dans le bassin de la rivière Somone, rivière se jetant dans la lagune du village côtier touristique du même nom. Le cours de la Somone, bien qu'il soit sec une partie de l'année, forme une galerie forestière où les animaux viennent trouver ombre, eau et refuge.

Photo à gauche : entrée de la réserve de Bandia

En confiant la gestion de la forêt de Bandia à un opérateur privé européen qui l'a transformé en réserve d'animaux, l'Etat sénégalais a permis d'en faire l'un des sites touristiques incontournables pour les visiteurs de la Petite Côte (Saly, Mbour, Nianing, La Somone, etc..). La réserve d'accès facile est en effet située à moins de 15 minutes de la plupart des zones de résidence touristiques.

La réserve de Bandia a la particularité d'héberger des animaux en liberté totale ainsi que d'autres qui sont dans des enclos. C'est l'assurance pour le touriste d'avoir la certitude voir les espèces promises sur la brochure.

La réserve abrite en effet des grands mammifères qui ne vivent pas ou plus en liberté au Sénégal : zèbre, girafe ou rhinocéros ne sont  pas des animaux que l'on peut voir en liberté dans le pays. Ceux-ci sont donc dans des grands enclos tout comme les carnivores (hyènes, chacals).

des zèbres pris depuis un véhicule 4x4 de la réserve de Bandia (photo Christian COSTEAUX)       Photo ci-dessus : des zèbres pris depuis un véhicule 4x4 de la réserve de Bandia (photo Christian COSTEAUX)

D'autres animaux sont présents à la fois en espace clos et en liberté totale : c'est particulièrement le cas des oiseaux dont la réserve de Bandia voit environ 120 espèces chanter dans ses arbres. Certain mammifères sont également présents à l'extérieur de la réserve : les villageois des environs voient tous les jours des chacals, des singes pata, des hyènes ou des phacochères !

des girafes dans la savane du parc réserve de BandiaUn marigot sert en outre d'abreuvoir aux oiseaux tout en permettant aux crocodiles ou aux phacochères de se rafraîchir.

DSC_0161.JPG

Parmi les grands animaux que vous découvrirez dans la réserve de Bandia, il y a  le rhinocéros blanc, le zèbre, la girafe, le buffle, l' éland de Derby, l'éland du Cap, l'oryx, l'hippotrague rouan, le cob à croissant, le cob de Buffon, le grand koudou, l'impala, la gazelles dama, la gazelle à front roux, le phacochère, le singe pata, le singe vert, le chacal, la mangouste, le crocodile, la tortue sulcata ou l'autruche !

Photo à droite : des girafes dans la savane du parc

DSC_0182.JPG

Ce qui est intéressant c'est que les environs immédiats de la forêt de Bandia sont déjà semi-déserts (seuls quelques baobabs agrémentent le paysage) même en dehors de zones agricoles. On voit donc bien l'effet dévastateur du déboisement qui prouve bien que cette désertification n'a pas de cause climatique : ce sont simplement les villageois qui au fil des années pour chauffer les aliments ont coupé tout ce qui était vert ! Le baobab doit sa survie au fait qu'il soit impropre à la combustion !

 

La visite de la réserve coûte 10 000FCFA (15€) par adulte et 5000FCFA (7,5€) par enfant de 3 à 12 ans. A cette somme il faut ajouter le 4000FCFA pour le guide (6€) et le prix d'entrée ou de location du véhicule : si vous avez votre propre

 

DSC_0174.JPG

 



03/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion