Christian, Jean-Michel, Juguen, Maguette..et les autres...un chemin de croix....

imagesPKKZ26AQ.jpg

Christian...un brave français la soixantaine bien faite, une joie de vivre, des amitiés certaines, un vendéen fier de l'être, un autodidacte, un boucher-chevilleur,

 

un vendeur de saucissons, un homme pétri du sens inné des affaires, un épicurien de tous poils,

 

 des morceaux de naïveté, une santé de fer, un extravagant en politique,

un rêveur d'avenir,

 

une jeunesse qui sommeille toujours,

 

les copains d'abord,un amour d'homme...

 

P1320429.JPG

 Le mardi 3 janvier, Christian venait d'arriver dans une des villas voisines de la mienne à la résidence Paradis, il était assis seul au bar de la résidence, je m'y rendai et pris une bière"Gazelle" à ses cotés, notre conversation se déclencha aussitôt: "vous êtes français ? (ici 98% de résidents sont de petits retraités qui viennent chaque année passer les mois d'hiver au chaud dans la quiétude de l'Afrique) "non, je suis belge (cela installe illico presto une certaine admiration pour mon origine, les français connaissent merveilleusement l'esprit belge...

 

On parle de bières, de ce qui fait les belges, "et vous vous venez d'où?" de Vendée (les vendéens sont partout disséminés dans toute la France, dans l'Europe entière et en Afrique, ils ont cet appétit des grands navigateurs...) "vous êtes ici depuis quand?" "depuis hier soir" comme tout un chacun, ici la meilleure manière de s'intégrer est autour d'une bonne Gazelle ou d'un Ricar, les bars sont les meilleurs (et parfois les pires) occasions de rencontres entre les hommes...

 

des tas de vies se façonnent sur des tabourets de bar et puis des enfants naissent et des hommes meurent laissant des amitiés, des amours indélébiles...parfois aussi de cruels déchirements.

 

L'occasion qu'il m'offre de partager un bout de chemin est un morceau d'amitié belle et précieuse, ici tous les petits retraités français sont pour la plupart propriétaires de leurs petites villas, ils se connaissent, forment un groupe assez étanche à toute nouvelle intrusion d'un "étranger", pour ma part, je ne les fraie guère d'autant plus que je ressens leur coupure de la vraie vie des sénégalais, leur ostentatoire racisme parfois, leur néo-colonialisme, cela ne sied pas avec ma manière de vivre ni mes idéaux.

 

Christian s'apparaît comme étranger à ce groupe et  par bribes je perçois qu'il cherche la richesse de la rencontre.

 

 divers-coeur-ligne.gif

 

Bientôt les parcours de vie passent de l'un à l'autre, j'entends qu'il formait avec son épouse un couple très uni, elle lui offrant sa joie de rencontres avec ses copains, lui, lui offrant toute sa gentillesse en gage d'affection.

 

Un matin de septembre 2016, son ciel s'est obscurci, sa femme décéda d'une crise cardiaque foudroyante pendant leur séjour au Maroc...de cette union naquit un fils.

 

Il rencontra alors une nouvelle compagne de trois ans son aînée avec laquelle, il vit à nouveau l'amour du monde, il me conte sa gentillesse et toutes ses attentions, les coups de fils se font chaque jour du Sénégal ver la France et vice-versa...

 

La politique...?

 

On n'a jamais autant parlé en Europe de la politique française! elle inonde toute la presse du monde, rocambolesque comme pas une, on n'en finit pas de gambader de scandale en scandale, même les plus purs, les plus droits, les plus honorables des politiciens français sont entachés de bavures politico-financières, la France se perd dans ce dédale pré-électoral, les presses, leurs sondages  (4ème pouvoir...la presse) vont bon train, on n'en finit jamais dans ce carousel devenu fou, rempli de démagos aveugles.

 

Christian fut longtemps membre de l'extrême-droite avec le rêve qu'il faut rendre la France aux français, qu'il faut rétablir l'ordre républicain, que l'Europe est une Europe financière et non une Europe sociale des citoyens, il me serine tous ces thèmes auxquels j'adhère sans le moindre instant penser que l'extrême-droite est la solution miracle au désespoir des français...mais que la sortie de l'euro serait une catastrophe pour la France et l'Europe elle-même!

 

La France est bien dans une spirale de décroissance de son économie, d'un chômage de masse, de déficits commerciaux, d'explosion de sa dette publique!

 signalisation_028.gif

L'extrême-droite veut réduire la dette publique en augmentant les impôts, en mettant en place un protectionnisme en rupture avec le grand marché européen, en revenant au franc,( avec 15 à 20% de dévaluation de cette monnaie) cela débouchera inévitablement sur le retour de l'inflation qui laminera les revenus et les patrimoines des ménages, la hausse des taux d'intérêt bloquera l'investissement.

 

Notre conversation s'anime... le marché européen est le plus vaste et le plus riche du monde avec 510 millions de consommateurs! rétablissant les barrières douanières, la France perdra le quart de ses exportations  or, elle représentent 30% du PIB et génèrent des millions d'emplois, le protectionnisme déclenchera la fuite des cerveaux et des capitaux...

 

Très vite, de ce discours un peu acide, Christian me conte sa désillusion de cet adhérence, il a la très nette impression

que l'extrême-droite française rassemble de plus en plus de gauchistes, je pressens son dégoût de la politique de gauche qui lamine l'enseignement, qui n'obéit à aucune de ses promesses de campagne, qui ne s'attaque pas à la haute finance mais punit des familles de classes moyennes, qui les appauvrit en accueillant et en finançant sur son sol des hommes et des femmes qui ne devraient pas y vivre, profitant illégalement de ce système qui brise toute solidarité sociale, la politique de gauche à la française est un échec, pire une catastrophe!

 

Et toute l'actualité est passée en revue, nous nous enfonçons de ce dédale de jeu de flêchettes entre les partis et les politiciens candidats à l'exercice de la présidence française.

 0006.gif

Pour ma part, sans renier le bienfait des libérateurs socialistes du XIXème et début XXème de l'oppression des riches bourgeois, j'ai toujours eu une nette tendance à penser que seule une politique de droite se veut plus humaniste entre les classes sociales de nos sociétés modernes.

 

Christian me dit son adhérence à François Fillon, je le rejoins dans son espoir. D'autant plus qu'il apparaît comme tout à fait surprenant que les hommes politiques soient percutés vilainement par une presse à sensation au moment du choix des français, une presse immorale ne comptant que sur le fric et les vilenies pour détruire des hommes  les envoyant à l'échafaud de la vindicte publique.

 

 P1320437.JPG

 

De jour en jour, notre amitié fleurira, je le visiterai souvent dans sa villa à 50 mètres de la mienne

Nous nous raconterons nos vies éparses parsemées de nos joies et de nos peines...

 1amour_de_chats.gif

Il me parle de sa santé, sait que j'oeuvre dans ce domaine pour les petits sénégalais, que je dispose de médicaments de toutes sortes, il me parle de son hypertension et de ses médicaments...de son cour d'haleine... je décide de la lui mesurer avec mon tensiomètre: 10-7 il se trouve bien en hypotension, celle-ci est reprise les jours suivants et se stabilise dans cet ordre, je lui conseille de diminuer ses médicaments d'hyper avec la précaution de mesurer chaque jour les effets de cette diminution, cela marche, il se sent mieux, je n'y suis pour presque rien, une minuscule satisfaction s'empare de moi, durant tout mon séjour, je le suivrai, de sa santé, je passe à celle de sa fatou, rien de grave, une écorchure au pied sans infection, administration d'iso bétadine et les jours s'écoulent, tranquilles...

 

 

Jean-Michel, toute l'exubérance française, la soixantaine qui ne les fait pas, un garçon à 200 km de la Guinguette près de la dune du Pila, habillé de fringues jeunes ,

empli d'une jeunesse toujours battante,

 

une simplicité et un goût de la rencontre à faire pâlir mains sénégalais, un homme sans complexes, la bonne humeur omniprésente, le fédérateur de l'amitié et des joies de la vie,

 

danseur infatigable, grand dragueur devant Allah,

 

captiveur de belles africaines,

 

charmeur invétéré, un tantinet coquin et infantile,

 

un homme vrai, humaniste et précieux.

 

 P1320411.JPG

 

Vous ne vous doutez nullement que résidant dans la première villa jouxtant le bar, il apparaisse vers la mi-janvier et se soude à notre attelage...les mêmes questions reviennent comme des boomerangs, ça y est, nous faisons équipe à trois pour une traversée d'un mois et demi. 

 

Très vite, je les invite à rejoindre mon petit bistrot de la cité noire "Chez Etienne"

Endroit magique par excellence pour sentir l'âme du peuple sénégalais, les gens simples, de tous les petits métiers qui y viennent chaque jour entretenir leurs amitiés mutuelles.

 

DSCN0840.JPGDSCN0851.JPG

 

Ravissement de mes deux amis, quelque peu déboussolés par le délabrement de l'endroit qui n'a pas la moindre influence sur la gaieté des hommes. Nous ne sommes d'ailleurs par les seuls blancs à le fréquenter, d'autres se sont déjà habitués à ce bain typique de l'Afrique.

Les jours qui suivirent virent nos deux copains, affranchis de ma présence, y retourner sans cesse... 

 

DSCN0941.JPGDSCN0970.JPGDSCN0917.JPGDSCN0938.JPG

Un dimanche de février, je me suis décidé à emmener mes deux amis dans mon village peul de Khomkhoma.

De grand matin, je discute le prix de la course avec un taxi collectif, le conducteur m'apparaît plus que peu instruit, à la limite de la compréhension, n'empêche, je discute pour un aller vers Khokomma au prix de 4000 CFA, l'accord semble conclu et entendu, nous nous embarquons dans son vieux tacot rafistolé de toutes parts vers le village de mes peuls avec arrêt traditionnel, à la station Elf de Sindia (à 1 km de là) tout ça pour nous  désaltérer de quelques bières en boîtes (pas d'alcool chez les peuls, musulmans à l'extrême)

 

Nous en profitons pour nous ravitailler d'eau fraîche (leur eau de puits fabrique des dyssenteries immédiates), un sac de 15 kilos de riz parfumé et 5 kilos de bonbons pour les enfants du village. Arrivé à destination dans la grande cour de la chef Binta, le chauffeur n'a absolument rien compris au contrat de départ (je pressens son envie farouche de rouler les blancs dans de la farine noire...) il exige 4000 CFA par personne, nous sommes quatre avec El Hadji et mes deux amis... la proposition est refusée, la chef intervient, discussion serrée, je ne veux en rien céder à ses sirènes , finalement au bout d'une bonne heure de palabres à l'africaine, le marché sera conclu pour 7000,CFA

 

Enfin, nous pouvons goûter l'ambiance et la simplicité des peuls, le dîner s'ensuit comme à l'habitude préparé par Wolé, ma soeur de toujours, le milieu d'après midi est destiné à une grande traversée du village direction: la maison de mon ami Mamadou et ses deux femmes... une nouvelle invitation au plat commun nous interdit l'impoli refus ensuite, le moment attendu des enfants: distribution des bonbons et des photos qui passent chacune de main en main, nous décidons de rentrer car la journée s'achève,...

 

En route à pied le long de la grand'route à deux bandes où véhicules de toutes sortes roulent à vive allure, enfin, une voiture s'arrête et nous emporte vers notre destination: la station Elf, bières... afin d'éviter toute déshydratation... puis franchissement de la route Dakar-Saly , un fulla-fulla nous attend déjà presque vide (ce qui est très rarement le cas les jours de semaines ( retour vers Saly pour 500 CFA chacun)  Une épopée, un autre monde, la vraie vie...

La journée se terminera tardivement au bar de Paradis...

 

DSCN0978.JPGP1320407.JPGP1320436.JPG

 

LA VRAIE VIE VA COMMENCER POUR MES DEUX AMIS....

 

Et voilà que Jean-Michel rencontre une copine des années dernières, Juguen, une fille jolie charmante, intelligente qui cherche le fric avec les charmes de son beau corps, pas trop abîmé par les années de travail et d'effluves.

 

P1320424.JPGP1320442.JPG

Très vite le couple se lie, se délie, se relie, une soirée chez des amis de Christian ! dégustation de langoustes de l'océan sur le grill du barbecue de fortune, le seau coûte 28.000 CFA quelque 43 euros, une paille!

 

 

DSCN0700.JPGDSCN1015.JPGDSCN1029.JPG


DSCN1017.JPG
R
etour sur l'amour qui n'en finit pas...

 

Le virus fait soudainement et sournoisement contagion... Christian rencontre Anna, une fille que je connais très bien, elle fréquente "Chez Etienne", connait parfaitement Marie, elle a de l'embonpoint mais celui-ci dissimule un sensibilité étonnante...elle me surnomme "mon Guyguy"

je n'ai pas de photo d'elle, mais de grand matin, le lendemain de sa nuit avec Christian,je l'aperçois en pleurs dans les ruelles de la résidence, elle me conte que Christian l'a mise dehors car il la soupçonne de lui avoir dérobé 250.000 CFA dans son portefeuille, je tente de "désenvenimer" les choses mais rien n'y fait, la rupture sera définitivement consommée, plus tard, il la traitera de "voleuse" en public "Chez Etienne" et recevra une gifle inattendue.

 

P1320439.JPG

 

Rien n'y fit, par désir de vengeance, il rencontrera Maguette, sa vraie aventure ne fera que commencer...

 

 

Christian s'éprendra de la petite Maguette qu'il chérira, l'amour naîtra à la seconde, la déconvenue s'enclenchera en un second temps. 

 

Entre-temps, les sorties au bar de Paradis n'ont de cesse, les spectacles de danseurs au son du djembé se suivent avec les  succulents repas et nos deux hôtesses de bar souriantes et généreuses

 

DSCN0769.JPGDSCN0778.JPG

 

DSCN0748.JPGDSCN0782.JPG


 
DSCN0785.JPGP1320504.JPGthermometre003.gif

 

Pendant ce temps, Jean-Michel s'envolera vers la France emportant avec lui des morceaux de nos amitiés communes

 mouettes1[1].gif

Maguette surnommée "Max la menace" par mon ami JP, est une fille qui vit au-dessus de "Chez Etienne" et qui partage le lit d'une copine, toutes deux éprises d'alcool. Sur leur terrasse non couverte, elles élèvent des poulets qu'elles vendent une fois engraissés Je connais Maguette depuis mes premières années du Sénégal, je la vis toujours dans un minable accoutrement, mal coiffée, se délaissant sans cesse, elle dispose d'une certaine gentillesse de garçon manqué, toujours en pantalon, de temps à autre s'enivrant pour quelques sous attrapés au vol de ses caprices. J'ai nourris pour cette fille une amitié certaine.

 

 P1320413.JPGP1320419.JPGP1320421.JPG

Christian s'amourache chaque jour un peu plus, leurs sorties vont bon train bars, restaurants Paradis... Maguette s'occupe de sa cuisine, surveillant la cuisson, toujours une chope à la main, Christian ne résiste à aucune de ses étourderies, il l'aime, ça se voit, ça se sent.

Très vite, une première déconvenue arrive, Maguette rentre à des heures tardives, échappée au bar "Chez Yvon" où elle s'enivre, cela s'arrangera les nuits suivantes...

 

 5bcc5a3d[1].gif

Un beau matin, Christian, comme chacun de nous, mesure le temps qui reste, le retour en Europe est implacable et froid comme les neiges de nos montagnes, il pense sans doute à ce que cette fille deviendra après son départ, il rêve -comme d'autres - à lui assurer un meilleur avenir, qui sait?

 

Si on l'installait comme "éleveuse de poulets", l'idée germe dans son esprit et fait long feu, de jour en jour, en fin commerçant qu'il fût, il imagine son plan, calcule, rempli des papiers de chiffres, s'informe sur une possible installation...

 

 kamelpolo-1.jpg

Première préoccupation: chercher une demeure pour sa protégée car - et j'oubliais de le mentionner - Maguette se disputa avec sa compagne qui la mis à la porte de son petit appartement.

 

Ce fut trouvé en un tourne-mains, Maguette trouvera une chambre assez spacieuse à deux pas de la grande cité noire, Christian assumera les quatre premiers loyers (160.000CFA) liquidés dès son occupation.

 

Ensuite des frais seront engagés pour la meubler: matelas acheté sur le grand marché de M'Bour transporté sur le toit d'un taxi collectif, congélateur, frigo, TV, vaisselle, bref tout l'assortiment nécessaire à ses commodités sans oublier des vivres pour les quatre premiers mois...

FeesAnges076.gif

Troisième préoccupation: l'élevage des poulets.

 

Il convient d'abord de s'adresser au ferronnier du coin afin de construire deux grandes cages capables d'accueillir chacune 150 poulets. Celles-ci seront transportées à domicile par charrette et petit cheval . Le lendemain, il conviendra de les peindre d'une peinture anti-rouille.

 

L'entreprise sera conçue pour accueillir 50 poulets deux fois par mois en élevages successifs, l'élevage d'un poulet de deux kilos prend environ 5 semaines. Ensuite, il conviendra de veiller à acheter les lampes qui leur fera confondre les nuits et les jours afin qu'ils se gavent sans arrêt...

Il faut ensuite acheter et prévoir la nourriture, les abreuvoirs automatiques...

 

Cela se terminera par l'arrivée des petits poussins, 0,75 euros la pièce.

 

Les calculs sont ainsi faits: Un poulet de chair de 2,5 kilos est vendu entre 3000 et 3500CFA, le bénéfice net est d'environ 2200 CFA par tête, au rythme prescrit par Christian,

Maguette récoltera un bénéfice net mensuel de 200.000CFA (305 euros)

 

une paille pour un européen, une fortune pour une africaine venant de rien... 

 

Elle n'aura aucune peine à les écouler car Christian l'a mise en relation avec un de ses amis ici qui élève 2000 poussins. La voie est royale pour cette fille venue de nulle part!

 

cheval_123.gif

Les jours se suivent, Maguette quitte Christian de grand matin pour éteindre l'éclairage et nourrir ses poulets

Elle rentre parfois tardivement, si tant est qu'ils vont souvent ensemble vers les 23 heures déguster une pizza en ville

 

Christian ne lésine sur rien pour sa protégée, nouveaux habits, nouvelle coiffure, taxis, restaurants...

 

Son séjour touche à sa fin, il prend soin d'assurer Maguette d'une réserve financière avant la vente de ses premiers poulets... il confie une somme de 300.000 CFA à mon ami JP chargé de payer les approvisionnements futurs en bêtes et en nourriture...

Bref, on estime qu'il a investi une somme de deux millions de CFA pour lancer cette fille dans son avenir (3000 euros)

 

Générosité et ingratitude....

 

J'ai quitté mon ami Christian la veille de son départ et ne l'ai plus revu, il m'assura être bien arrivé en Vendée et n'avait qu'un seul souci, Maguette et ses petits poussins

("je voudrais qu'elle réussisse")

 

J'apprendrai que Maguette ne l'accompagna même pas à l'aéroport

 qu'elle passa toute la nuit à se trémousser au bar "Chez Yvon..."

 

Une petite semaine s'est passée, on ne voit plus Maguette, les bruits font état qu'elle est rentrée dans sa famille de Thies, qu'elle a confié l'élevage de ses poussins à un vieil africain,

les poulets successifs sont dans une unique cage,

 

Maguette a délaissé sa chambre et sans doute les poussins seront

liquidés comme tout le reste de la générosité de mon ami.

 

13740267_q.jpg

Il y a des filles africaines qui auraient géré une telle entreprise et qui, après une année, auraient acheté des lopins de terre en brousse pour y faire construire leur future maison (à suivre...)

 

Maguette s'en retournera nulle part comme elle est venue sans saisir sa chance de vivre en paix sous le grand soleil d'Afrique

 

69322071029063840.gif
 

 

 PS. Je me dois de faire ici une considération précieuse pour mes amis lecteurs européens.

 

Dans mes articles précédents, j'ai déjà longuement insisté sur la stupeur que mes lecteurs pourraient nourrir en découvrant les photos de couples interraciaux ici et de leur tout grande différence d'âge.

Chez nous cela choque inévitablement! vu d'Europe cela fait penser immédiatement au fait que des blancs profitent du charme des jeunes noires par le pouvoir de l'argent...

 

Je tiens à rectifier cette illusion      roi004.gif

 

ICI et déjà dans l'Afrique de ma jeunesse, cela ne heurte aucun regard, tous les couples interraciaux et de même les couples sénégalais connaissent cette différence. ("cette maladie qui unit dans son lit les cheveux blonds les cheveux gris") Attention, ici, on rencontre de vieilles blanches fanées tout à fait défraîchies avec de jeunes sénégalais.

 

Il y a bien ICI un tourisme sexuel! Certains sont immondes et profiteurs, ils "prennent" et ils "jettent" dans l'unique but d'assouvir le reste de leurs pulsions sexuelles, toute sentimentalité est absente de la relation...Seule compte la jouissance égoïste qu'ils monnaient avec l'argent sale!

 

Il y a AUSSI cette envie de tous les hommes d'aller vers la "couleur" opposée.

 

Il y a AUSSI des hommes qui s'éprennent des femmes d'ici, qui leur apportent leur sentimentalité, leur complicité, leur admiration et leur amour! Il y a des femmes noires qui se sentent protégées et aimées par des hommes blancs!

 

Elles cherchent bien sûr une sécurité matérielle, la protection de leurs familles, de leurs enfants, quelques fois, elles font des projets de vie commune...comme en Europe.

 

il y a ICI des blancs parfaitement intégrés dans les familles noires si tant est qu'ils perdent parfois toute couleur de peau par l'élan du coeur... 

 

Il suffit de fréquenter la grande plage de l'océan pour admirer des tas d'enfants issus des amours interraciaux , les différences d'âge sont des grains de sable dans les yeux des européens...

ICI, on vit l'embrasement de toutes les nationalités du monde, ICI, on met sa couleur en poche et on VIT les instants des hommes....

 

a1b13f61f67f83fa14354cd4cc830e90_large[1].jpg

 

 

 

 

 

 



03/03/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion