De ces français qui ne sont pas construits pour vivre en Afrique noire - suite

 Il y a quelque temps, j'ai publié des articles sur les français du Sénégal...

J'ai vivement critiqué – et je ne le regrette nullement aujourd'hui – le comportement de cette société dite humaniste et démocratique – qui, président en tête, fait briller tous les Charlies des temps modernes...

Je ne les suis donc pas du tout dans toutes leurs fanfaronnades en dépit de leur liberté d'expression

On ne caricature pas les icônes sacrées ! On ne dégénère pas la foi des hommes !

 

Ces français, ils ont tout inventé ! Ils sont prêts à élire l'extrême-droite, ils ont brûlé Trostkane, ils ont une vénération démesurée pour les éditorialistes et les journalistes de bas-étage, ils sont de nulle part, votant à gauche, le lendemain manifestant pour la droite, ils plébiscitent Harlem Désir mangeant à tous les râteliers mais ils sont sarkozystes en silence...

Ils veulent leur « liberté » protégée par un pouvoir fort. Ils se plaignent de six à dix millions de musulmans sur leur sol qu'ils ont massivement nationalisés .

 

A vrai dire, la nation française n'existe pas sauf dans les défilés du 14 juillet. Les disparités entre le nord, le sud et leurs territoires d'outre-mer sont aussi différentes que des oeufs de lompes avec du caviar soviétique.

 

Ils ont décapité leurs rois mais rêvent des royautés européennes...

 

Là, un de leur président trafique avec Bokassa, l'autre, arme Sadam qu'ils font liquider par l'armée américaine en sous-main , l'autre drague Khadafi qu'il reçoit avec sa tente dans les jardins de l'Elysée puis l'assassine lâchement, un  petit nouveau sorti de nulle part tente d'imiter De Funes dans la Grande Vadrouille.

 

Ils pourchassent leurs propres acteurs talentueux qui s'enfuient devant semblable débandade, ils sont contre les grandes fortunes mais laissent la mendicité pour leurs pauvres. Non, Il n'y a pas d'identité française !

Et un certain Coluche finit par inventer les « restos du cœur » qui d'année en année ne cessent de se bousculer.

 

Ils ont cru bien faire en brisant l'axe franco-allemand et s'en mordent les doigts...par pure vanité sociétale.

 

Ils se croient au centre du monde oubliant que leur langue d'origine latine est entrain de reculer devant les autres langues du monde, ils se sont suffit à eux-mêmes, oui, la langue française est en perdition, elle sera supplantée par l'espagnol et le chinois dans quelques années..

 

Vous l'aurez compris ! Etre français, c'est être de nulle part sur la carte du monde !Bref,- et je vous parle d'expérience-, il suffit de suivre Wimbledon ou quelques chanteurs belges comme Brel ou Maurane ou acteurs belges comme Benoît Poelvoorde pour s'apercevoir que tout ce qui n'est pas français n'existe pas... sauf les extrémistes arabes, enflambeurs de voitures dans les banlieues parisiennes et marseillaises.

 

Ils ont disserté des années sur le port du voile, s'empoignant à l'Assemblée  Nationale, sur le mariage des homos « comme ils disent » pour en déduire que la liberté « française » n'avait pas de prix.

 

Ils ont sacrifié les valeurs de l' Eglise « la France, fille aînée de l' Eglise... » est à des années lumières d'un grand pontife de Rome.

 

L'enseignement français n'est nulle part dans l'échelle du monde, les sacrés inventeurs de la docimologie et d'un enseignement dit « rénové » sous l'influence des  socialistes trotskistes ont blessé l'enseignement belge par contagion outrancière. Ils ont cru trop longtemps se suffirent de leur langue d'où leur manque d'appétence pour l'apprentissage de l'anglais et de l'espagnol. Ceci construit l'analphabétisme des français !

 

Ce n'est pas pour rien qu'ils nourrissent dans le 7ème art les plus grands comiques du monde qui les illustrent parfaitement...et qui furent des acteurs éclairés d'une société en décadence...

 

Ils ont un système de sécurité sociale qui ruine les plus démunis et immunisent les nantis !

 

Ils ont guillotiné des tas innocents, ils furent l'un des derniers pays à abolir la peine de mort : «  ne faites pas la charité avec la dépouille des autres, ils y a des pardons qui tuent ! »

 

Les français ont bien la droite la plus bête du monde, se rabattant sur la gauche, ils récoltent la chienlit ! Aucun sens du consensus, de la palabre, de l'ouverture aux autres, non lors de chaque élection, on déménage les meubles de tous les ministères et puis la chasse aux sorcières s'ébranle.

Ils n'ont toujours pas compris les avantages des pays fédérés, la France est un pays centralisateur à outrance : tout se joue à Paris !

Les infinies avidités financières des politiciens empêchent cette décentralisation

La France vota un NON massif à l'intégration européenne il n'y a guère...

 

Je suis outrancier ... je veux l'être et le demeurer !

 

ET POURTANT, ces français gouailleurs sont toujours restés dans l'estime des belges.

 

Ce petit pays, la Belgique a sa plus longue frontière avec la France, depuis les brumes du Nord chez les Ch'tis jusqu'aux profondeurs des ardennes belge et française...

 

Il n'y guère d'ailleurs, ce petit pays aux irréductibles gaulois affrontait son grand voisin dans des guerres impitoyables...

 

En dépit de toutes ces vélléités et de par la langue française, les français et les belges ont toujours cultivé une estime mutuelle. Les belges ont souvent apprécié  dans ce peuple sa liberté, sa solidarité et son art de vivre.

 

Je me souviens dans ma prime adolescence de nos visites à ce pays avec mes parents : la foire aux oignons à Givet sur la frontière franco-belge. Dès l'entrée en France, tout y était vilain : maisons lézardées, aux volets défraîchis... petits bourgs mal entretenus..la France d'après-guerre. N'empêche, on y goûtait l'art de la fête aux flonflons de l'accordéon et du bal musette. Beaucoup de petits belges en profitaient pour s'enfiler   quelques verres d'alcools français : le grand marnier, la liqueur de rose..beaucoup se lançaient dans la contrebande provisions d'alcools, de tabac, de médicaments, d'essence en prévision de la communion des enfants en Belgique...

 

La France a toujours été dans son histoire une terre d'accueil, un havre de paix et du bon vivre

 

La France d'aujourd'hui s'est profondément modifiée, à travers toutes ses régions, elle s'est embellie comme jamais, ses grandes villes se sont adaptées à l'architecture moderne, la moindre des façades a été ravalée, les transports publics sont de petits chefs-d'oeuvre, la France a le meilleur réseau routier d'Europe jusque dans la profondeur de ses entrailles !

 

Je vis depuis une dizaine d'années dans un petit bourg de quelque 300 âmes   perdu  dans le Lot-et-Garonne, tout y est magnifiquement entretenu, maisons, rues, parterres, hôtel de ville, salle des fêtes...

 

Sa population s'est façonnée au fur et à mesure du temps par d'autres venues de Bretagne et d'Italie, des italiens qui après la première guerre migrèrent vers la France avec leur famille pour y trouver du travail. Dès leur arrivée, ils imprimèrent tout leur art dans la transformation des terres françaises, les fertilisant de leur courage, ils reprirent peu et peu toutes les fermes françaises et s'intégrèrent parfaitement à sa culture. Les vieilles terres abandonnées se mirent à produire les meilleures céréales, les meilleurs légumes, les meilleurs fruits, c'est ainsi que le Lot-et-Garonne devint le plus grand verger de France.

 

Oui, la population française est faite d'un métissage aux nombreuses origines et rares sont encore les vrais français de souche, l'après-guerre et le dernier quart du Xxème siècle a vu arriver sur le territoire de France, des millions de personnes venues des pays du Magreb et d'Afrique fuyant la précarité et les régimes dictatoriaux. Grâce à ces migrations , la France comme d'autres pays européens a su maintenir son taux démographique grâce à la fertilité de ces populations.

 

Tout cet avant-propos, toute cette France en mi-teinte tout cet estime et toutes ces désillusions pour en arriver au sujet de mon récit :

« les français du Sénégal » !

 

Disons de prime abord que la plupart des français vivant au Sénégal  sont de petits retraités qui il y a quelques années, parfois plus de 15 ans en arrière, achetèrent leur modeste villa et viennent ici pour échapper à l'hiver européen et couler un paisible reste de vie.

 

Certains s'aventurent dans une coopération franco-sénégalaise et ont leur petit bistrot, leur petit commerce;  ne connaissant nullement les appétits voraces des sénégalais(es) certains finissent par se faire tout raffler et ils choisissent le suicide plutôt que le déshonneur .

 

P1110106.JPG

 

Pour la majorité d'entre eux, ils viennent vivre ici en couple l'été sénégalais, quelques autres s'établissent avec une jeune sénégalaise, d'autres encore se sont mariés avec ces autochtones et ont de enfants issus de ce métissage.

 

D'autre encore, mus par un dernier sursaut de l'intérêt financier des affaires viennent ici pour leur intérêt personnel, tout n'y est que fric, certains parmi eux camouflent leur appétit financier en jetant des larmes de crocodiles sur les pauvres sénégalais, investissent des sommes minimales dans des projets qu'ils appellent « humanitaires »...en couverture...pire, ils font en sorte de s'établir ici avec carte de résidence pour échapper au fisc français...

 

« Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître... »

« Chez ces gens-là, monsieur, on n' prie pas, monsieur, on compte... »

Et oui, ces français expatriés dans leur ancienne colonie se conduisent comme s'ils n'avaient pas perdu leur pouvoir d'asservissement!

 

Personnellement, j'ai connu l'Afrique dès ma jeunesse, j'avais alors un peu plus d'une vingtaine d'années, c'était en 1969... dans le Zaïre de Mobutu, j'y enseignai l'anglais,appris le lingala, me  fondis dans cette culture, y  emportai le premier amour de ma vie dans ma petite Belgique, "une fille couleur d'ébène", il fallait le faire à cette époque... l'employé communal de mon petit village, vint à demander la preuve de célibat de cette fille, je m'adressai à l'ambassade du Portugal (mon future épouse était d'origine angolaise) celle-ci me renvoya à l'ambassade d'Espagne puis à l'ambassade de Belgique dont je ne reçus pas la moindre réponse

je décidai de prendre le taureau par les cornes et j'écrivis au Roi Baudouin, dans les jours qui suivirent, je reçus une réponse du Palais disant texto: "dans le cas où les autorités belges contestent l'état de célibat de la personne expatriée, il revient à cette même autorité de fournir la preuve du contraire, le mariage eut lieu à Sorinne-la-Longue dans les semaines qui suivirent. Marie Ndenga fut assassinée à Kinshasa en 82...

 

Je voulais vous parler de ces français qui ne sont nullement construits pour vivre en Afrique noire...!

 

Ce qui me blesse profondément, c'est que tous ces gens se plaignent des ghettos arabes dans leur cité, ICI, ils tombent dans les mêmes réflexes, ils se retrouvent dans une terre d'Afrique où la possession individuelle n'a jamais été de mise et vivent le  "chacun-pour-soi", dans des résidences grillagées, blindées avec gardiens, piscines et jeux de pétanques "entre français", il n'y a nulle part dans leur esprit l'envie de d'accepter la mentalité d'Afrique, d'abord français, "les français restent entre-français!P1110025.JPG

Aucune appétence à l'intégration par l'apprentissage des rudiments du wolof, ils se rencontrent dans leurs propres bistrots...

Plus grave, ils considèrent toujours les "nègres" comme hommes inférieurs, on les distingue aisément dans la ville par leur peau de blanc, leur ventre bedonnant,  leur vestes à tirette, leur peur d'être volé, leurs 4/4 fanfaronantes, leurs quads; leur arrogance, les sénagalais à l'intelligence raffinée ne s'y trompent pas... voici les toubabs français, les nouveaux charlies...du XXIème siècle.

 

Certains, arrivistes primaires, sénégaulois  se sont reconvertis dans le commerce import/export, associés avec quelques "connaissances" sénégalaises pour élargir leur clientèle, pourvu qu'ils vivent un tout petit peu mieux! Quand on pense que le sénégalais moyen vit avec un plat de riz, quelques légumes et un morceau de poisson pour toute une famille...

Ils ont tous une fatou, bonne à tout faire qu'ils rétribuent quelques 100 euros mensuel pour un mois de travail à raison de 7 heures par jour...Certains leur interdisent de prendre le petit déjeuner à leur arrivée au travail, d'autres leur reprochent de prendre un minable bénéfice sur les courses qu'elles font au marché matinal pour préparer le repas de midi...

D'autres encore ont fondé une société en France. Celle-ci  noie leurs dépenses personnelles dans les frais généraux, cela va des vacances rutilantes dans les îles françaises jusqu'ici dans les entrailles du Sénégal...

Mais ceci est un reflet de la vie à Saly(Portudal) sue "la petite côte", l'océan, majestueux est là à portée des yeux, c'est ici que de grandes infrastructures hôtelières se sont implantées depuis 2 dizaines d'années, attirant par le biais des tours-operators, de plus en plus de touristes, avides de dépaysement, d'aventures exotiques et de découverte de l'Afrique.

Bientôt, d'innombrables petits commerces sénégalais y fleurirent et beaucoup de familles sénégalaises quittèrent leur vie de brousse pour trouver à Saly un avenir meilleur. En même temps également, le tourisme sexuel s'y développa et on vit naître des discothèques de toutes sortes, un casino luxueux et des filles de la capitale venues y vendre les charmes de leur corps.

 

Mais Saly n'est pas LE SENEGAL, tout y est asceptisé, européanisé, et l'Afrique vraie ICI ne se découvre qu'à l'extérieur de cette ville 

ICI, l'exploitation, le commerce des esclaves n'a pas de fin...

P1110012.JPG

Ce qui ici frappe de prime abord l'occidental est la toute grande disparité entre les pauvres et les riches, entre les blancs "toubabs" et les noirs, entre les autochtones eux-mêmes, entre les hommes et les femmes...

Dès que 'on quitte le centre de Saly, on pénètre dans la grande cité de la ville par des ruelles ensablées où vivent les familles noires.

 

(à suivre)...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.



02/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion