De Marie Ndenga à Marie Sarr

De Marie Ndenga à Marie Sarr...

 

 P1290205.JPG

 

« Elle fait parfois souffrir, elle chante, la rivière insolente, elle foudroie dans la rue cette inconnue qui passe, elle courre, elle courre, elle chante, elle unit les cheveux blonds, les cheveux blancs, elle fait parfois souffrir...toute une vie. »

 

En Afrique, le temps reste immobile comme accroché aux cocotiers sous le soleil de plomb pendant que l'Alize sommeille et rêve de conquêtes nouvelles...

Parfois, il s'emballe comme un loup assoiffé de sang et puis il fait ripaille sous les bananiers.

 

Petite Marie, m'entends-tu, je n'attends plus que toi....

 

Elle se prénomme Marie...Jeanne Sarr... elle est tout petite, elle a dans ses deux bras toute la tendresse du monde, des vagues de dunes inondent et font frisonner tout son corps, 4 ans d'Afrique m'entraînent sur le sentier de l'amour nouveau ...  au bout du monde, en plein désert de soi, il y a toujours un amour à surprendre, un feu à transmettre aux générations qui viennent ... le roulis des vagues de l'océan n'efface pas tous les pas des hommes...dans nos empreintes, il y a toute l'infinitude des sentiments des hommes, il y a cette infime goutte de sang humain qui leur pardonne et qui fait tourner le monde à la température de l'éternité dans le grand cosmos des étoiles.

 

Petite Marie , m'entends-tu ? Je n'attends plus que toi …

 

 P1290204.JPG

Tout cela, toutes ces contournures pour vous dire que je retourne à celle que j'aime, de Marie Ndenga à Marie Sarr, entre ces deux amours, malgré le temps qui passe, il n'y a pas de place pour le papier d'une cigarette...

 

De Marie-Jeanne Sarr à Jeanne, il y a l'espace d'un premier et d'un dernier amour, il n'y a pas de distance entre les amours des hommes, il y a cette longue chaîne humaine qui les unit les uns aux autres

 

D'Aby à Hélène, d'Hélène, à Nina, de Nina à Mame Diarra, de Mame Diarra à Coumba, de Coumba à Marie...il y a le grand soleil d'Afrique qui darde ses rayons et fait tourner l'univers...

 

 P1290159.JPGP1290203.JPGP1290172.JPG

 

 Je viens du ciel et les étoiles entres elles ne me parlent que de toi, d'un musicien qui fait tourner ses mains sur un morceau de bois... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



28/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion