Des élections législatives et présidentielles mouvementées

Rapport de la Banque Mondiale sur l'état du Sénégal - 17 novembre 2018

 

I. Situation politique

 

Le Sénégal est également l’un des pays les plus stables d’Afrique. Depuis son indépendance, en 1960, il a connu trois alternances politiques pacifiques. Son président actuel, Macky Sall, a été élu en mars 2012. En 2016, un référendum constitutionnel a réduit le mandat présidentiel de sept à cinq ans. Des élections parlementaires ont eu lieu en juillet 2017. La coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar (« Union autour d’un même idéal » en wolof, l’une des langues principales du pays) a remporté 125 sièges sur 165, avec 49,47 % des suffrages exprimés. Douze autres partis siègent également à l’Assemblée nationale.

 

 

II. Situation économique

 

En 2014, après des décennies de croissance très modeste, le Sénégal a adopté un nouveau plan de développement : le Plan Sénégal Émergent (PSE) vise à faire sortir le pays de ce cycle de croissance faible et de progrès insuffisants en matière de réduction de la pauvreté. Selon des chiffres préliminaires, la croissance économique se serait établie à 6,8 % en 2017, soit la troisième année consécutive de croissance supérieure à 6 %. Ce résultat tient en partie à la mise en œuvre du plan de développement national, qui a dopé l’investissement public et stimulé l’activité du secteur privé

 

III. Situation sociale

 

La pauvreté, bien que toujours élevée, semble avoir reculé ces dernières années. La dernière enquête, qui remonte à 2011, évaluait à 47 % le taux de pauvreté. Les bonnes performances de croissance auraient permis de réduire ce chiffre de 4 à 7 %. Le Sénégal occupait la 162e place (sur 188 pays) dans le classement de l’indice de développement humain 2017 (qui repose sur des données de 2015). Toutefois, avec 30 % des ménages les plus pauvres couverts, le système de filets sociaux du Sénégal est l’un des meilleurs d’Afrique. Le pays a progressé en matière de santé infantile, principalement en s’attaquant au paludisme et à la malnutrition chronique (retard de croissance), qui s’élève désormais à 17 %, soit le plus faible taux en Afrique subsaharienne continentale. Les progrès ont été moins importants en ce qui concerne la santé maternelle, néonatale, reproductive et adolescente. Cela tient en partie au coût élevé des soins de santé, surtout pour les habitants les plus pauvres. En 2013, le Sénégal a lancé son programme d’assurance santé universelle pour améliorer l’égalité d’accès aux soins, en particulier pour les ménages les plus pauvres, qui travaillent dans le secteur informel ou vivent dans des zones rurales. Le taux de couverture s’accroît peu à peu, mais reste encore loin de l’objectif de 75 % que se sont fixé les autorités d’ici à la fin de l’année 2017

 

 IV. Le plan "Sénégal émergeant"

 

Le Plan Sénégal Emergent, PSE, est le nouveau cadre de référence des politiques de la « gouvernance Macky Sall » visant à conduire le Sénégal sur la voie de l’émergence à l’horizon 2035.

 

pse-1.jpg

La lutte contre les inégalités et les injustices sociales est au cœur du projet politique du Président de la République, convaincu que la politique n'a de sens que si elle prend effectivement en charge la correction des disparités. C'est le fond de l'idéal républicain.

 
pse-2.jpg

Dans cette perspective, il a lancé des réformes dans le domaine social dès le lendemain de son accession à la magistrature suprême : allocation de bourses de sécurité familiale aux ménages les plus démunis, carte d'égalité des chances en faveur des handicapés, Couverture Maladie Universelle, revalorisation des pensions de retraite, gratuité de la césarienne, amélioration des niveaux de revenu des travailleurs, entre autres.

L'enjeu est de sortir les populations du besoin en offrant à chaque sénégalaise et sénégalais les moyens de son autonomie grâce à son inclusion effective dans le tissu économique.

 
pse-3.jpg

La transformation structurelle des bases de l'économie

La promotion du capital humain

La bonne gouvernance et l’Etat de droit

Dans la première phase des actions prioritaires, 27 projets phares et 17 réformes, touchant tous les secteurs, sont mis en œuvre. Ils participent à donner un nouveau visage à l'économie et à la société sénégalaises grâce à leur impact sur le taux de croissance et la redistribution équitable de la richesse nationale.

Combinant l'effort interne de mobilisation de ressources, l'appui des partenaires et l'investissement privé national et étranger, le PSE a été conçu et validé grâce à une vaste concertation avec tous les acteurs. Il a été appuyé, en février 2014, par la communauté internationale des partenaires à l’occasion du groupe consultatif de Paris.

 

V. Quelques grandes réalisations du gouvernement de Macky Sall

 

-Le Pont de Farafanni sur le fleuve Gambie


Il permet de relier Dakar à Ziguinchor 540 km en moins de 8 heures

Longueur : 942m hauteur: 18m Largeur: 12m

Financement:Banque africaine de développement:75 millions d'euros

 

data=07z5Xtq_-YhdeGKF63gVWJnlEUmycYc_YY6xzSBoSz6yF6y9Jl9pfRHHGbzFN8BWn1zWq3w2kbxF0go8VlqVS_9ot6sL_IBRyOuwGD_3s4byEgovA0vEwYbGoXT3.png
wp-1501495768638.jpgFarafenni-Ferry.jpg


- Le pont de Foundiougne

 

 

Le plus long d'Afrique: 1350 mètres

Financement: Chine (40 milliards Fcfa)

 

pont770.jpg

 

- Réfection du vieux pont de St-Louis qui relie l'île au pays

 

507 mètres - 6,20m de large

 

pontfaidherbe.jpg

 

 

 

 



05/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion