Des élections législatives très mouvementées...

Bonjour,

 

Le Sénégal est une démocratie présidentielle avec un président élu pour 7 ans...

 

wade-diouf-macky-1.jpg

 

Le président actuel Son Excellence Monsieur  Macky Sall , a été élu en 2012, son mandat se termine en 2019...

 

Il succéda au président Wade qui ne fut pas réélu à cause de l'emprisonnement de son propre fils Karim pour détournements illégaux de milliards de CFA.

 

Macky Sall fut son premier ministre, c'est le président Wade qui le propulsa à la tête de l'Etat sénégalais.

 

Wade comme le président précédent Abou Diouf vivent en France.

 

Les législatives de ce 30 juillet 2017 drainèrent pas moins de 47 listes électorales...

 

cartes-electeurs.jpg

 

Les quatre principales furent: celle du président Macky Sall

                                           celle du Maire de Dakar Khalifa Sall (emprisonné pour fraude)

                                           celle de l'ancien président Wade (90 ans) revenu au pays pour barrer Macky Sall

                                           et installer son fils Karim (grâcié par Macky Sall et vivant en Arabie)

                                           celle de la liste PUR ...Parti de l'Unité et du Rassemblement (il en reste 43...)

 

JAMAIS dans les élections législatives et présidentielles de l'histoire du Sénégal,

on ne vécu une telle pagaille accompagnée de violences.

 

L'Etat fit imprimer des cartes d'électeurs, l'impression de celles-ci ne fut pas terminé pour le jour J

Le vote de milliers de sénégalais étant rendu impossible, après de multiples tergiversations, ils furent autorisés à utiliser n'importe quoi pour confirmer leur identité.

 

De milliers d'entre eux ne purent voter, leurs noms n'apparaissant pas sur les listes électorales

Beaucoup de bureaux de vote furent désorganisés ouvrant les locaux de vote avec grand retard

Certains bureaux ne comportaient pas les listes de tous les candidats...

Beaucoup de sénégalais furent aussi empêchés de voter à cause des pluies torrentielles du samedi précédent...

 

On note de très nombreuses violences, dans la ville sainte de Touba, de dizaines de bureaux de vote furent saccagés.

 

images (7).jpg

 

Actuellement, l'Etat n'a encore dressé aucun résultat officiel...

chacun est gagnant et perdant, on est dans la plus grande des confusions.

Il semble aussi que Khalifa Sall, maire de Dakar ait été emprisonné pour des raisons politiques...

 

khalifa-sall.jpgKhalifa-Sall-3.jpg

 

Les partis d'opposition estiment que l'Etat ait manifestement organisé et planifié cette désorganisation dans le but de s'assurer le succès à son avantage...ce qui m'apparaît comme plutôt improbable.

 

Déjà dans les semaines précédentes, le Sénégal fut traumatisé par des violences lors de la coupe de la ligue de football qui firent 8 morts et plus de 400 blessés, il semble que l'Etat sénégalais n'ait pas assuré la sécurité du stade et par là même celle de ses concitoyens...Seule l'enquête du Procureur Général le dira.

 

images (8).jpgvictimes-demba-diop-16-54-2017_02_54_32.jpg

Le Sénégal manque encore aujourd'hui de la maturité nécessaire

pour faire vivre sa démocratie!



02/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion