Envole moi...

0[1].jpg

 

Si loin,

depuis si longtemps

Ton parfum me reste,

le cœur serré

Je rêve de fouler ton sol,

m’y égarer

Ce point, cette souffrance,

en moi s’étend

Je suis si loin,

mais je ne t’ai pas quitté

Ma poitrine est en tes terres, ancrée Mon corps est ici,

mes viscères irritées

Se chagrinent de ne pouvoir rentrer

 1261954601[1].jpg

C’est en temps de chaleur

Que l’on apprécie les douceurs

Un coin  d’ombre et une chaise

Fuyant un soleil de braise

Une boisson  fraîche sucrée

Éveille tous les sens

Des instants simples et  immenses

La paix de l’âme est sacrée

 11063958_10206778020840597_5872931211355372589_n[1].jpg

Sous un soleil de plomb

Écrasée malgré l’ombrage

D’arbres maigres  et longs

Qui ont oublié tout orage

L'africaine porte mille tribus

Millions  d’individus

Imbibée de tribulations

Et d’innocentes jubilations

 

N’oublie pas d’où tu viens
Sans tes racines tu n’es rien
N’oublie  pas où tu vas

 

 

                                                                                   cliquez sur la dernière photo2864357318_1[1].jpg

afrique guépard coucher poésie okoundji[1].jpg



21/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion