www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Etre d'ici...

 

L'Aquitaine...

 

 

Des sensations?

...Si elle était un goût, l'Aquitaine serait un Beychevelle, peut être... un instant d'incarnat un peu gras, dans un verre rond, sur les coups de dix-neuf heures, à jeun, dans un bar triste de la rue du Loup.

 

...Si elle était une odeur, l'Aquitaine serait la vapeur chaleureuse de la garbure de Félicien, mitonnée des heures sur sa cuisinière à bois.

 

...Si elle était une matière, l'Aquitaine serait l'écoulement du sable entre mes orteils, un matin avant neuf heures, plage centrale, à Soulac, un café à la main.

 

...Si elle était une vision, l'Aquitaine serait l'usine bleue, celle qu'on voit de la rocade, image toujours fugitive, aux lueurs poignantes à la tombée du jour, comme un chant de sirènes.

 

...Si elle était un son, l'Aquitaine serait la cloche plaintive d'une vache , dans un tableau de Ramiro Arrue.

 

Que faut-il pour être d'ici?

 

Des amours?

 

Elles ont la lumière ambrée du maïs dans les Landes qui lèche le chemin d'un petit village...

 

Des amis?

 

Mes Aquitains, les vrais, sont surtout montignacais. l'Aquitaine est un carrefour, beaucoup arrivent, quelques-uns partent, souvent avec l'idée de revenir. Ils ne sont pas Aquitains mais comme moi, l'Aquitaine les attache...

 

"A l'étranger, ne demande point son lieu de naissance, mais son lieu d'avenir" écrit Jabes.

J'ai longtemps été un étranger en terre Aquitaine.

Je ne le suis plus. 



30/03/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres