www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Hommage à un directeur passionné...


Monsieur l'abbé,


Vous nourrissiez une foi inébranlable en Dieu et dans les hommes.

Lorsque vous étiez directeur de mon collège, j' appris à vous côtoyer durant de longues années, je garde de vous le souvenir d'un homme profondément attaché à son école.

Vous étiez le bon berger et vous veilliez à la moindre défaillance de chacun de vos agneaux.

Vous vouliez que votre école se fixe toujours comme objectif de donner à tous nos élèves le goût des grands auteurs, le sens de la rigueur scientifique, les repères indispensables à la compréhension de notre culture et de notre histoire.

En tant que jeune professeur, j'eus parfois la suprême maladresse de critiquer votre intransigeance, les années venant, j'appris de vous l'homme parfaitement juste que vous étiez.



Par l'amitié truculente que vous aviez depuis toujours nouée avec mon ami l'abbé Michel Fagot, je compris que votre personne intérieure était bonne et généreuse.

Au tout début de cette année, et pour la première fois comme un au revoir, vous preniez votre plume et me remerciiez de mes voeux et de ma fidélité.


Vous resterez comme une lumière qui m'tiendra chaud dans mes hivers,
un p'tit feu de bois qui ne s'éteint pas.


                                     Cliquez ICI pour suivre






























15/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres