www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

ICI, nous vivons des vies déchirées

 

2012.png

 

Nous sommes des hommes déchirés entre deux continents: entre le monde de la vieille Europe rabougrie qui a elle-même déchiré ses valeurs de fraternité et cette toute jeune Afrique qui nous rassemble et nous accueille bras ouverts.

Nous mesurons qu'ici, les vieux ne sont pas de vieux meubles encombrants, ni des mendiants qui ont perdu leur chemin,ni  des chiens perdus sans collier...

19357319.jpg

Ici, le mensonge n'existe pas: les sentiments sont à fleur de peau. 

Oui, nous sommes bien déchirés entre nos familles belges et françaises, nos enfants qui grandissent et nous qui nous nous sommes séparés d'eux, les racines de nos vies.

 

NOUS SOMMES TOUS DES EGARES!

 

DSC02469.JPG

Nous chérissons nos familles mais nous ne comprenons plus leur rythme de vies trépidantes.

 

Nous nous sommes enfuis du brouhaha de notre Europe. Nous vivons d'autres légendes et de nouvelles chimères.

Nous vivons ICI quelques dernières années de nos vies finissantes dans la tranquillité du Temps et de la joie des autres.

 

Nous souffrons la certitude de l'absence de nos familles, de nos êtres chers, de tout ce qui fit ce que nous sommes devenus.

A chacun d'eux nous pensons chaque jour que le soleil illumine le ciel d'Afrique et que la lune s'évanouit dans nos nuits.

 

DSC02586.JPG

Nous sommes ICI jusqu'à la fin de nos vies. Un jour, des mains noires ensemenceront la terre d'Afrique des semences des blancs.

 

On ne pourra jamais savoir ce qu'il y a dans le coeur des hommes pour vivre nos aventures loin de notre pays natal.

 

On ne saura jamais ce que l'Afrique nous apporte dans la peine de nos vieillesses qui s'avancent sans bruit.

On ne saura jamais nos souffrances de l'éloignement des nôtres qui sont bien les traces que nous laisserons dans nos envols.

 

DSC03194.JPG

 

Il y a Ici des hommes qui manquent de nous et en Europe, nous manquons d'eux. Nos familles d'Europe déplorent nos absences à des moments clés de leurs vies, des naissances, des baptêmes,  des joies de l'enfance, des adolescences juvéniles, des fiertés de l'adultat, elles oublient qu'une partie de nos coeurs est restée en Europe et que l'Afrique est devenue une partie de nos âmes .

 

Nous vivons nos déchirures et nos amours. Ici, nous n'avons pas d'amis, nous n'avons que des frères de sang.

 

 

 

 



04/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres