Ici, parfois la Vie prend tout son temps, parfois, elle s'emballe comme les vagues de l'océan...

Bonjour, 

 

Vous allez bien? dans votre univers, fait des garanties de droit dans les démocraties occidentales...

 

Ici, au Sénégal, nous vivons des temps agités comme un Mai 68 qui gronde au loin...

 

Le Sénégal est à la croisée des chemins, son Pouvoir central est de plus en plus critiqué, insulté par la diaspora sénégalaise

aaa.jpg
 

Des cris de violence, des insultes dans des montages vidéos occidentaux et américains  vis-à-vis des autorités se multiplient chaque jour comme si les sénégalais de l'extérieur, partout dans le monde entamaient une guerre contre la spoliation des sénégalais de l'intérieur... Rien n'arrête leur détermination à bousculer ces institutions, à faire naître une société nouvelle avec plus de justice sociale, moins de gabegie dans  l'organisation de l'Etat.

 

Les mots sortent comme des révolvers : dictature - spoliation - injustice...

 

Il faut avouer que depuis quelques mois, on assiste à des décisions arbitraires, à des emprisonnements de citoyens, à des élections législatives complètement désorganisées, à des luttes féroces entre les partis d'opposition et ceux au pouvoir.

 

- trois jeunes femmes arrêtées et emprisonnées pour insultes au chef de l'Etat

- le maire de Dakar, principal opposant à la politique gouvernementale emprisonné pour abus de biens sociaux

- des millions de sénégalais privés du droit de vote par une organisation législative mal planifiée

- des partis politiques qui s'enrichissent avec les deniers de l'Etat

- de grands travaux de prestige jugés inutiles et indécents devant la pauvreté du peuple

- des artistes arrêtés, d'autres, patrons de presse , de chaînes télévisées et de compagnies aériennes

- le drame d'un stade de foot où l'Etat semble n'avoir pas assuré la sécurité publique avec des morts

- un tourisme ruiné par les ravages de l'Océan et l'impassibilité de l'Etat

- un fossé de plus en plus grand entre ceux qui ont tout et ceux qui n'ont rien

- des infrastructures laissées à l'abandon dans les artères de sa capitale et en Casamance

- un sénégalais de la diaspora arrêté par le FBI aux US sous prétexte de terrorisme

- des ministres qui n'assument pas leurs responsabilités vivant dans l'opulence délaissant leur mission d'aide à la population 

- un manque de transparence entre le Pouvoir exécutif et le judiciaire

- l'impassibilité de son chef d'Etat devant son peuple

 

 Tout ceci sont les ferments d'une remise en question nécessaire des autorités, du Pouvoir en place

 

 

 

"Lorsqu'un peuple a épuisé tous les moyens pacifiques et démocratiques

pour changer une société, il ne lui reste que la violence sous toutes ses formes...."

 



26/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion