jeudi 23 octobre une visite à Joal Fadouth (24)

 JOAL, le plus beau village du Sénégal

 

P1180942.jpg

P1180935.jpg

Aujourd'hui, nous avons quitté Saly de bonne heure afin de descendre en voiture la route qui longe la petite côte jusqu'aux villages de Joal et Fadiouth. Joal est un village du bord de mer, et un actif port de pêche, tandis que Fadiouth est un village situé sur une petite île dont le sol est constitué uniquement de coquilles de coques.


Joal est le village où a été enregistré la naissance du plus célèbre président sénégalais, Léopold Sédar Senghor. Il est resté président de la république du Sénégal de 1960 à 1980, date laquelle il a décidé de se retirer de ses fonctions, fait unique en Afrique noire.

 

sam_0139[1].jpg

fadiouth_pont_cimetiere[1].jpg

nouveau_pont_fadiouth_grand[1].jpg


Fadiouth est relié à la côte par un long pont en bois de plus de 500 mètres de long qui a été construit en 2005 en remplacement de l'ancienne passerelle devenue dangereuse. C'est la Banque Mondiale qui a financé ce chantier plutôt réussi, même si nous n'avons pas bien compris la forme des toits des zones où il est possible de faire une halte à l'ombre, lesquels ont plus une forme asiatique qu'africaine.

P1180950.jpg

P1180947.jpg


Le visite de l'île de Fadiouth restera pour nous un grand souvenir, tout comme celle de l'île de Gorée. Ces lIeux sont empreints de calme, sont propres, il n'y traîne aucun sac plastique dans les ruelles, et celles-ci sont d'une blancheur étonnante puisque constituées uniquement de coquilles de coques. On trouve même de ces coquilles dans les parpaings qui servent à construire les maisons, lesquels sont bien sûr fabriqués sur place avec les matériaux disponibles.

P1190009.jpg

Cette île ne fait que 500 mètres de diamètre, mais elle abrite pas moins de 12.000 habitants répartis en 7 quartiers, d'où 7 chefs de villages... et 7 équipes de football ! Chaque quartier possède par ailleurs sa case à palabres, où les vieux sages se retrouvent pour discuter des décisions à prendre, ou pour réparer les filets de pêche.


L'île de Fadiouth est reliée à son cimetière, situé sur une autre île en coquillages, par un autre pont de bois. La population de Fadiouth est à 90 % chrétienne et 10 % musulmane, quasiment l'inverse du reste du Sénégal, et cette répartition se retrouve dans les tombes qui sont perchées sur des collines de coquillages.

M349[1].jpg

P1180997.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00102.jpg

Ancien ministre de Léopold Sédar Senghor

P1180981.jpg

 

P1180975.jpg

P1180991.jpg

La dernière curiosité des lieux est l'île des greniers à mil. Afin que la récolte ne puisse pas être attaquée par les rongeurs, les habitants de Fadiouth ont préféré construire des greniers à mil sur pilotis, sur un petite île qui est recouverte à chaque marée. Comme la marée était haute lorsque nous somme venus, nous sommes allés les découvrir en pirogue, ce qui fut fort agréable.

P1180962.jpg


Avant de revenir sur Saly, nous avons fait un détour en brousse pour aller voir le plus gros baobab sacré, il fait 32 mètres de circonférence, et un groupe de personnes peut même pénétrer dedans. Ce baobab n'abrite plus de sépultures de griots, il n'est donc plus vraiment sacré, mais il n'en reste pas moins impressionnant !



23/10/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion