www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Jours de campagne IV

Bonjour, 

 

La campagne se poursuit avec les parades de chaque candidat.

Ici, la vie humaine à un prix: Macky Sall vient d'allouer 6 millions de Cfa (9000 euros) à chaque famille dont un membre est décédé ainsi que 600.000 Cfa (900 euros) à chaque blessé de la campagne, autant dire qu'il s'agit d'un achat de voix électorales...

 

A travers l'actualité gouvernementale, on cite toujours la personne de Macky Sall dans les décisions importantes donnant l'impression de sa souveraineté sur le parlement, l'Assemblée Nationale des députés.

 

On parle dans ce cas comme en France de "décrets" pris par le Premier ministre, éventuellement contresigné par les ministres concernés par son application, ou par le Président de la République...

 

Journal de campagne - samedi 16 février

 

92154370trot-gif.gif

 

Les cortège de 4 des 5 candidats continuent d'attirer les foules pour chacun d'eux (les sénégalais parlent d'un gouvernement dirigé par 4 ou 5 présidents...)

Madické Niang s'est envolé pour l'Europe afin de s'attirer les voix de la diaspora (Italie-Espagne-France)

 

Les slogans électoraux sont de toutes les couleurs et de toutes les promesses :

 

Macky Sall: "On va leur (opposition) laissé 10%"

                 "On pourrait déjà arrêter la campagne aujourd'hui!"

Sonko " Je refuse la protection de l'Etat car je n'ai aucune confiance dans le ministre de l'Intérieur!"

Issa Sall : "Je vais promouvoir la Rse dans les entreprises extractives"

                ("responsabilités sociétales des entreprises")

"Marième Faye Sall s'y met" (épouse de Macky Sall)

 

Les transfuges continuent de plus bel:

 

L'ancien ministre de Wade rejoint Idrissa Seck

Des khalifites tournent le dos à Khalifa Sall pour rejoindre "le Macky..."

 

Une grande nouveauté dans le processus électoral: le Walfquotidien titre: 

 

ALERTE A LA FRAUDE des bureaux de vote FICTIFS dans la cité mouride de Touba

 

istanbul-908510_960_720.jpgMosquee-de-Touba.jpgla-mousque-de-touba-1-696x522.png12342889_10207844068488681_1322500055_o.jpg


 

Le Sénégal est une fausse République laïque: Ici le pouvoir politique et le pouvoir religieux ont des intérêts croisés. Les grands marabouts sont très respectés par la société civile, c'est vrai qu'ils jouent un rôle social très important dans la cohésion sénégalaise, chaque confrérie drainent des millions de fidèles, ils sont donc très courtisés par tous les candidats!

Macky Sall ne s'y est pas trompé, ils les a abreuvé en monnaie sonnante : construction de mosquées, électrification, infrastructures (autoroute Ila Touba 150 km pour 400 milliards de Cfa financé "prêtés" par la Chine)

1 milliard de CFa = 15.037.593 euros...

 

autoroute_ila_touba.jpg

 

L'ex-président Wade parle de 252.000 bureaux de vote fictifs

Dans la ville de Darou Salam, les marabouts descendant du 1er et 2ème Khalife général des mourides  parlent d'"intention de fraude alléguée":

 

"Le plus grand centre de vote de cette ville a 12 bureaux de vote, or j'ai vu des cartes d'électeurs où on a mentionné bureau 13, il s'agit d'une fraude orchestrée par le régime qui organise l'élection présidentielle."

 

6.682.075 électeurs - 13.989 bureaux de vote (1 pour 500 électeurs en moyenne)

 

Plus grave: il estime que des militants du Pouvoir font le tour de la ville pour acheter des cartes d'électeur de personnes favorables à l'opposition!!

 

 Des sénégalais éclairés chuchotent déjà : "une élection volée..." 

 

 A demain,

 

DSC06128.JPGDSC06167.JPGDSC06129.JPG



 



16/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres