L'impatience des femmes africaines - Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

L'impatience des femmes africaines

Philosophie sénégalaise...

 

 

Aujourd'hui, je me suis rendu comme souvent chez mon ami Cheik coiffeur pour hommes à Saly, je connais toute sa petite famille, Cheik est pour moi le grand philosophe sénégalais: sa devise: "il faut toujours accepter de perdre"

 

P1210866.JPG

 

Il faut se préparer à perdre, une fois la perte présente, il faut accepter la tête haute (laisser partir l'amour) la perte fait place à une aventure nouvelle, un jour on perd, un jour, on gagne

On ne peut pas perdre et gagner en même temps!!

 

Avec mes 67 piges, C'est encore Cheik qui m'apprend la philosophie des femmes africaines, tout compte fait, nos femmes européennes sont pile poil sur la même longueur de captation du mâle...d'un jour ou de leur vie.

 

"Les hommes qui ont peur de perdre leur femme sont des hommes malheureux!!!

 

Qu'en dites-vous de l'intelligence féminine

 

pour l'instant, je vis avec une camerounaise, de l'avis de Cheik, ceci fait la première période de la rencontre: "le séjour masqué"

la femme craint de perdre le toubab conquis, si le toubab joue ce jeu, c'est lui qui est perdu...

 

Donc conseil de Cheik: ne jamais dans le début de la relation avouer un amour quelconque, pas con, non???

Morale, ne jamais courir après l'amour perdu.

 



03/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion