L'instant d'Afrique

Le temps n'est pas du savon mais il fait blanchir les hommes... 

L'instant d'Afrique...une éternité

 

ICI, toutes les vies sont conditionnées par le temps des hommes

 

Les européens se nourrissent de leur passé qui les projette dans l'avenir.

 

Le présent, c'est des morceaux du temps présent qui tombent irrémédiablement dans le passé, c'est de l'avenir grignoté sans cesse, l'instant n'a pas la moindre durée... c'est de l'avenir rongé par le passé Et pourtant, la mémoire des hommes leur permet de saisir ces instants fragiles du présent sans cesse évanouissant...

 

Ce regard de femme, cet enfant qui pleure, cette joie d'un repas de famille, cet oiseau qui se pose sur la fenêtre, ce papillon qui virevolte de fleur en fleur, cette abeille qui butine ça et là, cette fourmi qui cherche son chemin le dos chargé des promesses des hommes, "voilà ton sourire qui chavire, je ne veux pas que tu sois triste..." tous ces instants saisis par la mémoire du temps...ces moments de grande tendresse, cette lassitude de l'être aimé qui n'arrive pas, cet enfant qui revient dans vos bras, tous ces instants de joie et de tristesse, liés les uns aux autres par la vie des hommes.

 10691805-penser--la-fois.jpg

 

 

Il y a dans cette mémoire tout le passé entier, palpitant comme une eau étincelante, comme une ombre de soleil et de nuages gris, il y a ces orages qui font peur, ces levers de soleil à l'horizon des rêves, il y a tous ces combats de la vie, cette lutte incessante de la survie, ces nuits d'amour, ces matins de tendresse, ces soirs de lassitude, il y a toutes les images de l'enfance insouciante, d'une jeunesse folle... il y a toute la destruction du temps.

 

 hourglass-620397_1280.jpg

Il y a dans cet imaginaire tout l'avenir du monde, tous les projets d'une vie qui ne finira jamais, les homme vivent comme s'ils étaient immortels, comme si leur vie se fortifiait avec le temps, il y a cette infinie illusion de l'éternel, tous ces rêves, tous ces projets, tous ces fantasmes, toutes ces peurs, tous ces désirs et toutes ces désillusions...

 

 502872663.jpg

En Afrique seul existe L'INSTANT PRESENT,

 

l'africain a une mémoire vide et des rêves inexistants...

ICI, tout est toujours à recommencer, les expériences du passé sont toutes tintées de couleurs pâles, elles sont évanescentes , éphémères comme la subtile couleur des ailes de papillon, comme l'eau qui s'écoule infiniment vers nulle part, ici, les hommes ne s'attardent jamais sur ce qui les fait vivre, ce qui les fait rire, ce qui les fait pleurer... TOUTE LA VIE EST AVEC SOI , la Vie, c'est tout ce que l'on vit dans l'instant En Afrique, l'avenir, c'est moins que quatre sous, c'est l'illusion trompeuse d'un temps qui n'existe pas sauf dans l'imaginaire des hommes. C'est tout ce qui n'est pas écrit, c'est des lambeaux de chair humaine décomposés et voués aux vautours du temps.Ici, les rêves des hommes se figent dans l'instant. L'africain n'a nul besoin de projets insensés. Ici, les promesses sont des dettes. Toute la vie se construit instantanément sans passé ni avenir...de seconde en seconde vers le temps qui passe et détruit les hommes.

 

21639483-le-temps-et-la-physique-quantique.jpg

 

Je me suis longtemps demandé pourquoi l'Africain n'entretient pas ses machines, pourquoi toute la tendresse vécue dans les souvenirs n'a aucune incidence sur le présent, pourquoi ici rien n'a de valeur sinon dans l'éparpillement incessant de l'argent, simple: les économies sont de l'argent perdu, ici, il n'y a aucun mot en wolof pour traduire « gestion » organisation »... ICI, rien n'est conçu pour durer, toute construction est construite dans l'éphémère, il faut sans cesse se battre avec la destruction et les ravages du temps.Et l'océan reprend ses droits sur les hommes impuissants, et la mer efface sur le sable toute trace des rêves des hommes. Je me suis souvent arrêté à la conception des hommes sur la richesse et la pauvreté...il y a ici des hommes qui vivent dans des abris de tôle froissée d'à peine quelques mètres carrés, il y a des hommes qui n'ont rien, pas le moindre sou en poche, ici, la mendicité est inconcevable, ici TOUT EST PARTAGE la pauvreté n'est pas une souffrance individuelle, c'est une contingence collective, une solidarité qui unit tous les hommes, la pauvreté ici est une richesse, ici, la solitude est introuvable, ici, les hommes sont tous frères, tous dans la même contingence du temps présent qui les rassemble pour l'éternité.

image.jpg



27/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion