La gazelle d'Afrique

 

La bière « La Gazelle », patrimoine du Sénégal

On la trouve partout si on veut bien la chercher : de Louga à Kédougou, de Podor à Bignona, dans des bars « clandos » ou des petites boutiques de quartier. Soixante-trois centilitres bienvenus de bière légère et rafraîchissante.

JPEG - 23.7 ko
Bière La Gazelle

La bière « La Gazelle » est la bière typique du Sénégal. Brassée à Dakar depuis 1928, légère et d’un format aisément reconnaissable, elle est devenue un symbole national. Elle titre 4,2 °, juste de quoi procurer un sentiment de quiétude et d’apaisement à l’issue d’une journée de chaleur et de poussière.

DE LA GAZELLE À LA SOBOA

En 1928 naissait La Gazelle, brasserie implantée dans la zone industrielle de Bel-Air à Dakar. C’était à l’époque une filiale du groupe français Brasseries et glacières d’Indochine (BGI), devenu ensuite Brasseries et glacières internationales. Elle ne prendra le nom de Soboa (Société des brasseries de l’Ouest africain) que quelques années plus tard, après avoir fusionnée avec d’autres compagnies. Elle appartient aujourd’hui au groupe Castel et demeure la seule brasserie du Sénégal.

Les anciens se souviennent encore avec nostalgie. Sérères, Wolofs thiédos et Bambaras constituaient l’essentiel du personnel. Les grossistes venaient avec des brouettes et des charrettes enlever leurs commandes. Le chargement se faisait dans des sacs en toile de jute : pour chaque 100 sacs chargés, 10 étaient offerts pour compenser les pertes. On a ensuite utilisé des cartons, puis des casiers en bois, avant d’arriver aux casiers en plastique que nous connaissons aujourd’hui.

La Gazelle coûtait 15 francs CFA et il s’en écoulait 600 bouteilles par jour.

 

Premiers modèles de pousse pousse

LA GAZELLE ADOPTE DE NOUVEAUX FORMATS

Face à la concurrence des bières importées, la Gazelle a du s’adapter au marché. En avril 2013 est lancé le format 50 cl tandis qu’apparaît la version 33 cl en janvier 2014. L’étiquette évolue et une grande campagne de communication est lancée : le slogan « Cossane la fi » (C’est une tradition) remplace « Kèn dou ko diawatlé » (Nul ne peut la confondre).

Ces petits formats, plus adaptés aux modes de consommation d’aujourd’hui, se font une place petit à petit sur le marché. Mais les puristes continueront longtemps sans doute à préférer la Gazelle historique.

Les trois formats de Bières la Gazelle

FAITS ET CHIFFRES

La Soboa est une société anonyme classée parmi les trente premières entreprises du Sénégal. Elle emploie plus de 300 personnes. Elle produit et commercialise quatre marques de bière (la Gazelle, Flag, « 33 » Export, Castel Beer), sept marques de boissons gazeuses (Top, Gazelle limonade, Coca-Cola, Fanta, Sprite, Schweppes, Vimto), une boisson énergisante (XXL Energy) et une boisson énergétique (Malta).

Prix public 2014 :

  • Gazelle 33 cl, 400 FCFA
  • Gazelle 50 cl, 600 FCFA
  • Gazelle 63 cl, 700 FCFA

Composition : eau, malte, maïs, houblon.

Titrage : 4,2 % en volume

VOIR PLUS BAS SUR CETTE MEME PAGE...

378633084-nyala-impala-gazelle-troupeau.jpg

Les gazelles sont des petites antilopes élancées, agiles et très rapides à la course. Certaines gazelles peuvent atteindre une vitesse de 100 km/h1 sur une distance de plusieurs centaines de mètres ou courir à une vitesse de 50 km/h1 sur des plus longues distances et aussi la faculté d'entrecouper leurs courses de remarquables bonds. On trouve la plupart des gazelles dans les savanes africainessud-asiatiques et au Sahara.

 

799949129-nyala-chevreau-impala-gazelle.jpg

 

Les gazelles sont des herbivores ruminants ; elles se nourrissent d'herbes, de graminées, de feuilles de buissons… Certaines gazelles peuvent se passer d'eau pendant un temps considérable.

La taille et le poids des gazelles varient selon les espèces. Elles mesurent de 50 à 110 cm au garrot. Leurs corps est long de 80 à 150 cm avec un poids de 12 à 60 kg. Élancées et gracieuses, elles ont de longues pattes fines et légères et une musculature sèche, concentrée près du corps. Ses os fins sont légers avec une colonne vertébrale très flexible.

 

DSC_0166_2_DxO_DxO.jpg

Sa tête est petite et porte une paire de cornes annelées, en lyre, en spirale ou droite, toujours plus courtes et plus fines chez les femelles. La gazelle a des sabots serrés, frêles et très pointus, idéaux pour la course. Ses poumons sont très développés et favorisent les échanges gazeux.

Vives, les gazelles ont une très bonne vision (jusqu'à 360 degrés), elles peuvent apercevoir un prédateur à 300 mètres de distance. Excitées, inquiétées ou pour décourager d'éventuels prédateurs, les gazelles s'amusent à bondir : on appelle cela le stotting (en)(une sorte de rebond), des sauts spectaculaires de 2 mètres à la verticale, qui sont encore plus hauts chez les Springboks, pouvant atteindre des records de 3 à 4 mètres2.

Aux heures les plus chaudes de la journée, elles se reposent à l'ombre des arbres. Elles sont plus actives le matin et au crépuscule, quand il fait moins chaud. Selon les espèces, elles vivent en petits groupes ou en hardes.

 

3067187367_1_15_g7YrAeC6.jpg

 

Les mâles rejoignent les femelles au moment de la reproduction. En dehors de cette période ils forment des clubs de célibataires. Les mâles adultes se combattent et le vainqueur règne sur un groupe de femelles. Il marque alors son territoire en lisière, en urinant et déféquant sur le sol nu. Il frotte les herbes ou les buissons avec les sécrétions odorantes de sa glande préorbitale (au coin de l'œil). Malgré leur apparence fragile les gazelles sont assez querelleuses et les combats entre mâles peuvent être violents.

La gestation des femelles dure cinq à six mois, les femelles reviennent en chaleur deux ou trois semaines après la mise bas, il est possible que certaines femelles aient deux portées par an. Au terme de la gestation naît un faon, parfois deux. Fragile et tremblant sur ses longues pattes, le faon reste couché près d'un buisson ou dans les hautes herbes pendant quelques jours. Il n'a aucune odeur ce qui le protège des prédateurs ; sa mère vient le nourrir plusieurs fois par jour.

 

Gazelle_Thomsons_Masai_Mara-11.jpg

Les gazelles adultes en bonnes santé sont très rapides à la course et distancent tous les prédateurs à l'exception des guépards, leurs rivaux. Les nouveau-nés (faons) peuvent être la proie de nombreux prédateurs comme lesaigles, les babouins, les caracals… car ils ne courent pas encore très vite et sont assez maladroits sur leurs longues pattes fines. Les gazelles infirmes (malades, blessées ou âgées), peuvent être la proie des lions, des léopards, des hyènes tachetées, des lycaons, des pythons, des crocodiles et même des chacals.



28/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion