Le Président Macky Sall, en dépit de ses qualités, n'a pas tenu ses promesses

D'un article publié dans le Walfquotidien, je retiens les remarques suivantes que je fais miennes:

 

Lors d'un interview accordée à l'hebdomadaire Jeune Afrique en date du 3 juillet 2012, au début de son premier mandat, le Président déclarait: "Pourquoi devons-nous toujours importer ce que l'on consomme dans nos assiettes"

 

2019

 

denrées-alimentaires-importé-par-le-Sénégal-laviesenegalaise0-Unacois-alerte.jpg

 

Le Sénégal importe plus de 80 milliards de Fcfa de produits laitiers alors que, pendant l'hivernage, les éleveurs versent, la mort dans l'âme, l'excédent de leur lait dont ils ne savent que faire depuis 60 ans...

 

Le Sénégal importe massivement des tonnes de riz, cette céréale si prisée par les sénégalais alors qu'ils pourraient atteindre l'auto-suffisance.

 

"Le Sénégal peut non seulement se nourrir, mais nourrir un pays comme les Etats-Unis" selon un diplomate accrédité à Dakar.

 

Le président Félix-Houphouët  Boigny avait lancé à son homologue sénégalais d'alors cette boutade:

"Donne-moi la Casamance et je nourris l'Afrique de l'Ouest"

 

Le Sénégal importe aussi l'essentiel des tissus utilisés au pays. Les grandes industries de textile ont mis la clef sous le paillasson.

Depuis 1960, la Société de développement des fibres textiles du Sénégal peine à produire annuellement 50.000 tonnes de coton , pendant ce temps, le voisin malien et le Burkina Faso produisent 500 à 600.000 tonnes/an chacun...

 

Parlons du maïs avec lequel on produit une partie de l'aliment du bétail consommé au Sénégal.

Cet aliment pour le bétail coûtant très cher, le bétail est menacé de famine...

Des centaines de milliers de tonnes pourraient être produits dans la vaste zone qui couvre les régions de Kaolack , de Kaffrine, de Kédougou, de Fatick, de Tabacounda en Casamance sans compter la vallée du fleuve Sénégal...

 

Le Sénégal est encore au bord du chemin de l'auto-suffisance alimentaire.

 

Depuis ses dix dernières années, les importations du Sénégal ont connu une hausse d’environ 30% en glissement annuel pour se placer à 358,7 milliards de FCFA au début de 2018. Dans l’ensemble, le Sénégal a subi à la fois un déficit commercial ainsi qu’un déficit de la balance des paiements. Il importe essentiellement des produits pétroliers, des biens d’équipement et des produits alimentaires. Le pays dépend fortement des marchés internationaux pour combler ses besoins alimentaires. 

 

En termes de partenariat, la France occupe une place majeure puisqu’elle est son principal partenaire économique. Le Sénégal joue aussi un rôle important dans l’économie française, car une grande part des exportations de la France vers l’Afrique va à destination du Sénégal. En général, cela concerne diverses marchandises dont le blé, le lait et les produits laitiers, les produits pharmaceutiques, les automobiles, les équipements mécaniques, électriques et électroniques. 

 

Les produits pétroliers finis incluant les carburants d’aviation, le gasoil, les huiles lubrifiantes et autres sont importés de France, des Pays Bas, de l’Espagne, de Russie et du Royaume Uni.

 

En ce qui concerne la tomate, les transformateurs font face à une concurrence féroce des importations de produits finis comme les sauces tomates, le jus et le ketchup.

 

En raison des importations massives de morceaux de poulets bon marché en provenance d’Europe et du Brésil, et de la Chine, la production dans ce secteur a été réduite. 

 

Le commerce de produits médicaux et pharmaceutiques de haute qualité ont augmenté. Accroissant ainsi les importations d’appareils et d’équipements dans le domaine de la santé et des hôpitaux. Dakar est une plaque tournante pour les soins de santé des riches en Afrique de l’Ouest. 

 

Pour les voitures particulières, le marché est dominé par Toyota et d’autres modèles asiatiques et français. Le Sénégal importe également des véhicules en tous genres (voiture, moto etc.) pour le transport en commun et pour les particuliers. Devant la croissance démographique de la population urbaine, les importations du Sénégal concernant les véhicules et les moyens de transport s’accentuent de jour en jour.

 

 

 

 

 



28/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion