Les baobabs, les repas et les marchés d'Afrique

Ici, la notion d'espace divisé n'existe pas. Chez les peuls dans tous les paysages au loin, il n'y a pas de clôture, pas de palissade, pas de grillage, pas de borne. L'espace est un, commun, ouvert, transparent : aucun rideau n'est accroché, aucune barrière, aucun obstacle, aucun mur érigé... Ici, mesurer les distances en kilomètres ne veut pas dire grand chose et peut même induire en erreur. Si on tombe sur un bitume de bonne qualité, le trajet peut être parcouru en une heure. Si on a affaire à une piste abandonnée et impraticable, il faudra un jour de voyage, voire deux, même trois durant la saison des pluies. En Afrique, on ne dit pas : « c'est à combien de kilomètres ? » mais plutôt : « il faut combien de temps ? » en regardant machinalement le ciel, si le soleil brille, il suffira de trois ou quatre heures, mais si des nuages menacent et qu'on est surpris par l'averse, nul ne sait quand on arrivera...

 

1391447516.jpgimages (3).jpg

 

Parsemés çà et là des baobabs si puissants, gigantesques, impressionnants qu'ils donnent l'impression de se déplacer parmi les gratte-ciel de Manhattan. Le baobab est à la flore ce que l'éléphant est à la faune. Il est unique. Il ne peut être comparé à rien.

C'est un arbre légendaire du continent africain, il est également appelé "arbre à l'envers" car il est plus massif que haut et que ses branches ressemblent à des racines. Gigantesque, dominant la savane, son tronc peut atteindre 20 à 25 mètres de hauteur et plus de 10 mètres de diamètre. Il est aussi impressionnant par sa longévité puisque ce géant végétal peut vivre un millénaire, on soupçonne même certains de dépasser les 2000 ans ! Emblème du Sénégal, c'est un arbre sacré qui ne craint pas la sécheresse. Son bois est mou et gorgé d'eau (ce qui lui vaut également le surnom d' "arbre bouteille", ce qui le rend utilisable outre sa qualité de réservoir d'eau. Toutes les autres parties du baobab sont utilisées: écorce, fruit, feuille, sève, graines...

Le fruit du baobab également nommé "pain de singe" est très apprécié pour ses qualités anti-diarrhéiques.

On le surnomme aussi " arbre de vie" arbre magique" tant ses propriétés sont impressionnantes: l'huile extraite de ses graines est utilisée en cosmétique du fait de sa richesse en antioxydants. La poudre de fruit du baobab possède un indice glycémique faible, ce qui la rend consommable par les personnes diabétiques, elle peut aussi améliorer la flore intestinale.

 

images (12).jpgP1250982.JPG

 

Et si on s'écarte des grandes pistes existantes, on est perdu, il n'y a pas le moindre poteau indicateur, la moindre inscription. Les cartes détaillées n'existent pas, de plus, l'état des routes varient selon la saison, le temps, la hauteur des eaux.

 

DSC01194.JPGP1260139.JPGP1260136.JPG

Dans mon village peul, plantés ça et là des abris de blocs aux toits de tôles ondulées à un seul versant, des rideaux en percale en guise de porte, des ouvertures minuscules en guise de fenêtres. A l'intérieur des maisons, toutes aussi pauvres et monotones les unes que les autres, une table parfois, le lit conjugal en fer forgé, de nattes en rafia pour les enfant qui dorment à même le sol, des images en couleur de marabouts des siècles passés, une grande marmite pour cuire le riz, tout un ensemble de plats en acier léger de différentes dimensions, des plus petits pour préparer la sauce, des gobelets pour boire l'eau et le thé, dehors, des bassines pour le bain des jeunes enfants, d'autres pour la vaisselle, des bancs et quelques chaises branlantes.

 

P1260171.JPG

Ici, il n'y a que des cases d'où sortent des nuées d'enfants : le village est un immense jardin d'enfants. A peine ont-ils franchi le seuil qu'ils font leur pipi du matin n'importe où à droite et à gauche, insouciants et joyeux. Soulagés, ils se précipitent sur les seaux pour boire, les fillettes se débarbouillent le visage, puis ils cherchent un « petit déjeuner » Si un des gamins a de quoi manger, il mange. Cela peut être un morceau de pain ou de biscuit, un bout de manioc ou de banane. Jamais, il ne mangera sa portion tout seul, car ici, les enfants ont appris à tout partager. Ici, l'individu n'existe pas, il ne compte qu'en tant qu'élément d'une tribu.

P1300262.JPGP1300155.JPGP1300280.JPG

Les femmes peules sont habillées avec soin et minutie : une robe en percale brodée ample, qui descend jusqu'au sol et leur recouvre tout le corps, dans ce village islamique, rien dans le vêtement de la femme ne doit trahir un désir de séduction. Les femmes préparent le repas dès le matin. Chez beaucoup de sénégalais, on ne mange qu'une fois par jour. Ils ne mangent jamais à heure fixe. Ils mangent quand le repas est prêt, le plus souvent au début de l'après-midi. Ce qui m'a toujours frappé est le fait qu'à travers tout le Sénégal, on ne mange que le plat traditionnel, la fameuse thieboudienne, en wolof "poisson" se traduit par "diène" Tiep bou diène est donc du riz au poisson accompagné de différents légumes: manioc, citrouille, chou, carottes, navets, aubergine, d'une sauce brûlante au piment et à l'ail. C'est la quantité de riz qui marque la différence entre riches et pauvres.

 

ceeb.jpg

 

La préparation du repas prend à la femme la majeure partie de son temps, dès le matin, elle doit aller chercher du bois, une fois qu'elle a enfin réuni et ramassé un fagot fait de branchettes et de brindilles, elle repart puiser l'eau au puits du village. Parfois, elle doit marcher des kilomètres, une fois qu'elle a le bois et l'eau, elle se rend au marché local

 

866336699-bandiagara-dogon-market-vendor-merchandise-goods.jpg

 

ed9e4ee3b9eb96833fcf64dda6408706-grand-marche.jpg

Le marché d'Afrique est un univers complètement différent de nos centres commerciaux d'Europe caractérisés par une structure permanente, une clientèle stable, des repères précis: des enseignes, des plaquettes avec le nom du commerçant, des vitrines décorées, rien de tout ça au marché d'Afrique, là on se retrouve dans un événement spontané, une improvisation, un festin populaire, un concert en plein air. Le marché est un lieu de rencontres, un instant de repos, une expérience sociale, là, on se trouve dans le royaume des femmes qui se parent de leurs plus beaux atours, le marché africain est une revue de mode permanente, un grand marché, c'est la foule, à perte de vue, une mer de têtes noires et de vêtements colorés. Le marché, c'est un immense entrepôt de pacotille, de bric et de broc. Une mine de bricoles et de camelote. Ici, tout le monde fait du commerce, en Afrique, ce qui importe, c'est ce qui est commun aux hommes, ce qui les relie : le trafic. La différence entre la société européenne et africaine, c'est qu'en Europe prévaut la division du travail, la spécialisation, la qualification. En Afrique, l'homme exerce des dizaines d'activités  à la fois, la passion de l'Afrique: le commerce.

 

 

 Casamance03.jpg20525680_10209646494708469_1452766970027003153_n.jpg

 

Notre ménagère peut commencer à préparer le riz. Le repas  sera cuit sur un feu de bois à l'intérieur de la hutte qui sert de cuisine dans chaque famille. Une fois, la préparation du repas terminée, des petits groupes de six à huit personnes s'assoient à même le sol, en rond. Au centre une bassine garnie de riz accompagné de poissons et de légumes. Selon la coutume locale, chacun à son tour tend la main droite vers la bassine, prend une poignée de riz, la presse au-dessus de la bassine afin d'en extraire la sauce et met en bouche la boulette ainsi obtenue. Personne ne déroge à la règle, ne se précipite, ne triche. On mange lentement en respectant le tour de chacun. La femme qui a préparé dissèque le poisson de ses mains et les parsème tout autour du plat commun. Ici, on mange tout jusqu'à la dernière miette . Personne ne fait de provision, d'ailleurs, où les mettre ? Ici, on vit dans l'immédiat, au jour le jour. Ici, on ne fait pas de projets, on ne rêve pas... A la fin du repas, chacun se lave les mains dans une grande bassine d'eau tiédie.

 

4365833-6579885.jpg0004-Senegal-2009.jpg



02/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion