Les seins des africaines

 

 

 Les seins africains dans leur morphologie externe, ne jouissent pas de la même réputation que les fesses des africaines. Pendant que les rumeurs n’arrêtent pas de louer la turgescence des fesses africaines, pour les seins, il semble que rien ne puisse se faire.

 3190656997389884d8ef77651720a733.gif
 

2-199x300[1].jpg

« L’homme protège la femme et l’entretient souvent financièrement, donc l’épouse essaye de ménager son mari par rapport aux responsabilités familiales qu’il a. Et le satisfaire sexuellement est un de ses rôles. »

 

Près du stade Léopold Sédar Senghor, un chauffeur de taxi d’une cinquantaine d’années me raconte sa vie rêvée. Il aurait quatre femmes (le Sénégal est un pays à 90% musulman et l’islam autorise les hommes à épouser jusqu’à quatre femmes), chacune dans une maison différente, pour éviter les disputes entre épouses.

 

gifs33.gifgifs33.gifgifs33.gif

 

 

Le soir, il rentrerait chez lui, sa femme lui aurait préparé un bon repas, serait en petit pagne, elle lui « masserait les pieds et lui mettrait son pyjama ». Puis elle lui donnerait un « de ces remontants au gingembre, pour être en “ forme ”, éteindrait la lumière et… »

Mais le rêve s’arrête là car « faute d’argent », il n’a qu’une femme. Il ne pourrait pas subvenir aux besoins d’une, voire deux ou trois autres familles.

 

vraies%20africaines%20aux%20seins%20nus%20201502-01_13[1] (2).jpgazcogzdg.jpg


 Les documentaires et les expéditions des explorateurs européens qui disent aimer l’Afrique profonde ont fait beaucoup de mal et ont ruiné à jamais l’image des seins africains dans le monde entier.

 réelles-africaines-nues-201410-21[1].jpgréelles-africaines-nues-201410-21_18[1].jpg

Depuis toujours, l’image qu’on a toujours montré en occident des seins africains sont des images de seins flasques, de seins tombés et regardant vers le bas et d’une laideur décevante. Une diffamation exagérée qui ne cherche en réalité qu’à montrer la dure réalité de la vie en Afrique. Mais ce que les gens oublient, c’est que même en matière de siens, on ne peut pas généraliser.
 réelles-africaines-nues-201410-21_06[1].jpgréelles-africaines-nues-201410-21_15[1].jpg
Les seins en Afrique, symbole de maturité et de féminité ont pour principale fonction nourrir les rejetons, laissant de côté le plaisir érotique. Mais en Afrique comme partout, là où il y a une paire de seins, tout le reste est sans importance.
 réelles-africaines-nues-201410-21_10[1].jpg
 
Depuis la nuit des temps, les seins ont été l’objet de faits historiques et d’évènements sensationnels.
On a vu des rois implorer humblement devant une paire de seins.
De grands hommes qui sont devenus tous petits et qui ont perdu la raison.
Il y a eu de grands guerriers qui ont tout abandonné pour des petits seins noirs, se laissant mener par  un destin inconnu…
Des loups sont devenus comme des chats pour de petits seins noirs.
Des rois ont négligé leur royaume pour les seins d’une certaine princesse du Dahomey, appelée la princesse Panthère….
 
 
 etoile9.gifetoile9.gifetoile9.gif
réelles-africaines-nues-201410-21_12[1].jpgvraies%20africaines%20aux%20seins%20nus%20201502-01_05[1].jpg

 
Il a des gens qui ont vendu leur âme, renonçant à tout pour jouir de la proximité de ces deux globes glissants, malins parfois et doux et gourmands d’autres fois.
 
 vraies%20africaines%20aux%20seins%20nus%20201502-01_03[1].jpg
 
  La beauté atteinte par les seins de la femme africaine est la gloire la plus resplendissante de l'évolution de l'humanité... 
 
  En Europe, les femmes se font refaire les seins, cela leur coûte la peau des fesses... "
 
 
 
En Afrique, il y a toutes sortes de seins… 
 
 
 schtroumpf 85-03.giftintin 85-02.gifluky015.gifGaston_Lagaffe 85-02.gifmickey6.gifsimp028.giftintin 85-04.gif

radEDF84.gif

LA BASSINE : Les seins "Bassine" sont très communs dans les pays africains. On les appelle aussi « Lolo ». C’est le genre de seins de l’africaine ronde et bien en chair. Les seins "Bassine" sont énormes. Ils occupent toute la devanture des décolletés sans laisser de place pour un volume d’air. C’est la personnification d’une bonne poitrine africaine. C’est grand et agréable au toucher. Des seins visuellement hypnotiques avec ses mouvements compassés au rythme des fesses. Il est très facile de se perdre dans les seins "Bassine". Plusieurs rois et des milliers de guerriers ont perdu le nord à cause de ces seins qui sont rebelles et qui occupent un rôle principal partout où ils passent. Des seins, qui donnent envie d’applaudir à leur pas.


LA PAPAYE : Ce genre de seins est celui qui fait perdre la raison. Les seins "Papaye" pour celui qui ne connaît pas la papaye, sont trompeurs parce qu’ils semblent flasques en la partie supérieure et gonflés à la base. Une turgescence que donne envie de prendre la papaye, de la mordre à belles dents dans sa base juteuse et se laisser emporter par les arômes de ce fruit…


LA GOYAVE : Ce genre de seins est connu en Europe comme les "Seins Citrons" et même s’il est difficile de le croire, ces seins ont fait plus de ravages que beaucoup d’autres. Les seins "Goyave" sont petits, durs et ont un caractère qui n’a pas de temps à perdre avec des bêtises. Ce sont des seins qui cherchent des compagnons forts et vigoureux. Les pusillanimes peuvent s’abstenir de les aborder. Durs au toucher, mais rougeâtres et sucrés au-dedans, les seins "Goyave" créent addiction.


SIKA : Ce sont les seins par excellence. “Sika” veut dire “or”. On les appelle aussi “Les seins de blanche” parce qu’ils sont ronds, fermes et de taille moyenne. Ils n’ont rien de spécial à part le fait que les africains pensent que les seins « Sika » ne tombent jamais sinon qu’ils restent debout malgré les forces de la gravité et les duretés de la vie. Ce sont des seins standards. Beaucoup de gens les admirent, mais qui veut des seins “Sika” quand on peut avoir des seins « bassine » ?


LA BOUTEILLE : Ce sont des seins qui ont une vie propre. Ils s’érigent droits et pointus. C’est un genre de seins qui sort à bas âge et dans sa forme morphologique, ressemble à une bouteille. Ces seins restent droits en forme horizontale comme deux concombres et puis un jour ils tombent dans le vide comme des seins suicidaires. Ils sont très communs dans les villages africains d’avant où les gens se passaient des soutien-gorges. Aujourd’hui c’est une pièce de musée, une sorte de seins en voie de disparition. Et même si on ne le dirait pas, ils sont la source de tous les plaisirs….


LE COCO : Ce sont des seins ronds, très ronds ; Gros et gonflés mais très durs et sec à la fois. Comme une noix de coco, ces seins paraissent sérieux d’abord mais quand on les découvre ils sont appétissants et gloutons. Peu de gens ont eu l’opportunité de voir le monde avec des seins "Coco" à côté. Et ceux qui l’ont eue, c’est qu’ils ont su apprécier la partie exotique de la noix de coco.


CAMEROUN : Ce genre de seins n’est pas très courant en Afrique. Personne ne sait pourquoi on les appelle ainsi. Ce sont des seins normaux, avec des aréoles bombées, obscures ou tirant au rouge. Ils peuvent être grands ou petits mais on les distingue par l’aréole.


CALEBASSE : Ce sont des seins ronds comme les seins "Sika" mais plus fermes et durs. Il y en a en grands et en petits. Quand ils sont grands, ces seins sont une preuve palpable des ces femmes bénies par la mère nature ; des seins très faciles à dénuder parce qu’ils se dépouillent seuls des vêtements. On les reconnaît facilement parce qu’ils ont les tétons durs et toujours pointus. Ce sont des seins qui regorgent de jeunesse, de joie et d’envie de vivre la vie. Quand ils sont petits les seins "Calebasse" étirent la peau et donnent envie de les mordre, de les séquestrer et de les dompter.


PAMPLEMOUSSE : Seins bombés qui montrent jeunesse et bien-être. Bombés à la base, avec son aréole aussi bombée. Au toucher, ils ne sont pas trop durs mais on dirait qu’à n’importe quel moment, ils vont éclater. La taille est moyenne.


AVOCAT : C’est une variété de seins semblable aux seins "Papaye" Quand on les touche, on sait qu’il y a quelque chose à l’intérieur. Un secret caché au plus profond du cœur. Les seins "Avocat" ont guéri plusieurs maux. Beaucoup de gens sont d’accord sur le fait que les seins "Avocat" sont des seins avec une saveur sans précédente. Mais n’est-ce pas mieux la "Papaye" ?


LA BANANE : Ce sont des seins longs et uniformes. La différence entre les seins "Banane" et les seins "Bouteille", est le téton long et pointu des seins "banane"


REVOLVER : Ils paraissent toujours sur le point de tirer. Les seins "Révolver" sont petits et ont le téton en érection permanente. Beaucoup de gens sont restés là, muets, bouche ouverte à les regarder, sans savoir quoi faire. Ils sont petits et regardent de chaque côté avec orgueil. Ce sont des seins hautains, arrogants et prétentieux. Ces seins ont nargué rois et loups rusés.


POIS CHICHE: ce sont de petits seins qui passent le temps à vouloir être comme les seins « Calebasse » Ils sont petits, très petits. Mais ils ont une grande personnalité parce qu’ils sont tout téton.

 

La taille et la forme des seins idéaux  correspondent à des critères de beauté qui varient en fonction des civilisations et des époques. Plats et musclés selon l’idéal masculin de la Grèce antique, petits et hauts perchés au Moyen âge en Europe, lourds et exubérants en Inde à la même période. La Renaissance ouvre le règne des rondes aux seins potelés, gourmands, sensuels. Les toiles de Rubens en sont une généreuse représentation.

Au début du XXème siècle, la mode « garçonne » met en valeur  les petits seins plats. A cette époque un féminisme militant prône l’égalité des sexes. Les seins généreux s’éloignent du modèle corporel car ils font penser à la maternité, alors que les femmes commencent à travailler et souhaitent se détacher de cet unique rôle de mère.

Après des années 1990 androgynes (les formes féminines étaient gommées), les seins repointent le bout du téton, entre retour au naturel (écologie et allaitement) et désir de perfection esthétique (engouement pour la chirurgie esthétique et images dans les médias de seins retouchés).

 

Objets du désir

Attributs érotiques, sensuels et sexuels dans notre société, les seins se dévoilent pour attirer les regards du désir.

De nombreuses pratiques ont défilé au fil des années pour rendre les seins toujours plus attirants. Le décolleté par exemple, est fort ancien. Adam et Eve l’évoquent au paradis terrestre !  Au XVIIIème siècle, la généralisation du libertinage fait apparaître de nombreux décolletés aguicheurs. L’arrivée de la Révolution française proscrit l’utilisation des corsets, symbole de l’ancienne aristocratie, de Marie-Antoinette. Il faudra alors attendre le début du XXème siècle pour voir la naissance du soutien gorge destiné à soutenir et embellir la poitrine. Dans les années 1945, les femmes osent le maillot de bain sur la plage. En 1968, on  brûle les soutiens-gorges pour revendiquer la liberté du corps. Dans les années 1995, le « wonderbra » (soutien-gorge rembourré) devient un accessoire de séduction indispensable.


… Et je pourrais encore continuer.

Comme vous voyez, en Afrique tous les seins ne sont pas laids. Ici comme là bas, il y a des seins pour tous les goûts.
Et rappelez-vous que le paradis sur terre se trouve à dos d’un cheval, entre les pages d’un livre et entre les seins d’une femme…

vraies%20africaines%20aux%20seins%20nus%20201502-01_15[1] (2).jpg
 

Aprés de longues études,on vient de faire un constat sur les seins des femmes en afrique.En traversant plusieurs pays d’afrique,du sud au nord,de l’est à l’ouest,les seins sont l’objet de tous les fantasmes. Petits, gros, pointés fièrement vers le ciel, tombant légèrement vers le nombril, cachés par la dentelle d’un soutien-gorge ou dévoilés à travers un tissu transparent…

vraies%20africaines%20aux%20seins%20nus%20201502-01_11[1].jpg

Les seins des femmes provoquent le même émoi.En se reférant sur les soutien-gorges,la plupart des femmes sénégalaises portent des soutien de taille D,soit disant la plus grosse taille des seins.Dans les autres pays d’afrique le constat est clair et net,nombreuses sont celles qui ont la taille B qui est la moyenne.Toujours d’aprés les études au sénégal la plupart des femmes ont le sein gauche plus gros que l’autre.

réelles-africaines-nues-201410-21_13[1].jpg

 

femme-ivoirienne[1] (3).jpgfemme-ivoirienne[1]-001.jpg
ligne_etoiles014.gifligne_etoiles014.gif

Un commerce fructueux

Une chose est sûre, les techniques de séduction à la sénégalaise rapportent de l’argent. Le marché HLM, à Dakar, est connu pour ses vendeuses de « bin-bin » et autres pagnes.

Sur la table de Fatima se trouvent une vingtaine de colliers de tailles différentes. Des dorés, des fluorescents, des traditionnels avec perles en terre cuite, des roses, des violets, des bleus… Posés en dessous, des flacons transparents emplis de bâtonnets et de perles parfumées :

« Tu distilles ça sur les draps le soir, pour que ça sente bon. »

 

senegal_seduction_inside[1].jpg

Accrochés au parasol, une multitude de petits pagnes. On en trouve des crochetés oranges en laine, des pailletés dorés et des plus chastes, avec plus de tissu.

En face du stand de Fatima, un vendeur propose des cuissards rembourrés aux fesses et aux hanches. C’est la dernière mode et les jeunes filles les achètent pour avoir le « diafoundé » comme on dit ici, c’est-à-dire de belles fesses bien rebondies.

 

filles-noires-jolis-seins-3[1].jpgvraies%20africaines%20aux%20seins%20nus%20201502-01_21[1].jpg
filles-noires-jolis-seins-4[1].jpg
filles-noires-jolis-seins-9[1].jpg
filles-noires-jolis-seins-13[1].jpg
filles-noires-jolis-seins-15[1].jpg
filles-noires-jolis-seins-17[1].jpg
filles-noires-jolis-seins-24[1].jpg

 

ET CHEZ NOUS?

 

sdj-10-04-07[1].jpg
sdj-10-07-25[1].jpg
sdj-15-04-09[1].jpg
sdj-2011-04-09[1].jpg
sdj-2012-01-16[1].jpg5l4d846i[1].jpg
39366r6f[1].jpgd7p5zeaw[1].jpg
e4nmzham[1].jpgmdi771xb[1].jpg



 



18/09/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion