www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

mercredi 1er octobre (14) la femme africaine

 

Ce jour me marque beaucoup... ma maman est née le 1er octobre 1909...il y a 105 ans!

 

Elle m'a apporté beaucoup plus d'amour que toutes les femmes que j'ai connues et son amour pour moi était gratuit, il ne s'encombrait pas de jalousies possessives et mesquines...(...)

 

Oui, aujourd'hui, je vous parle des femmes africaines et donc des sénégalaises:

 

Je les trouve (et pas seulement moi) les plus jolies de la planète, on les compare souvent ici à de vraies gazelles, c'est vrai qu'elles peuvent rivaliser avec toutes les autres femmes question sveltesse et... gentillesse.

p82[1].jpg

Le femme ici selon la tradition musulmane est considérée -quoiqu'en pense la vieille Europe - infestée par tant de préjugés et de généralisations abusives.

Je suis pourtant dans un pays à 95% de musulman, je n'ai à ce jour rencontré AUCUNE femme voilée. Ici, la religion est une affaire d'hommes qui prient cinq fois par jour et vont à la mosquée

 

Je veux tordre le cou à un canard boiteux  ICI, la femme s'accomplit dans son devoir: l'enfantement, la cuisine, le respect de son mari, vous la croyez inférieure, c'est une vue tout-à-fait tronquée européenne. ICI, on est très loin  d'une religion aseptisée abaissant les femmes.

Dans la société sénégalaise, la femme joue un rôle essentiel: d'abord, elle cherche un mari avec lequel elle fondera sa famille de base, ici, une femme même plus âgée non mariée aura moins d'égard qu'une plus jeune mariée.

Le mariage au Sénégal est le premier objectif de la femme.


 

Le deuxième axe est la procréation, elle portera et chérira ses enfants

Enfin, il y a l'Amour qui se traduit par le respect de son mari.

 P1090461.JPG

De tradition séculaire par la culture et la religion musulmane, les relations sexuelles n'ont pas bonne presse avant le mariage. Nous constatons cependant qu'avec la mondialisation, l'enseignement,  (mariages plus tardifs) les conseils médicaux,(préservatif) la jeunesse sénégalaise est doucement entrain de faire reculer la tendance ancestrale mais cela reste encore tabou.

Vous aurez saisi qu'en Afrique, la relation sexuelle  débouchait sur la procréation. Il y avait  dissociation entre amour affectif et relation sexuelle. Cette tendance est en voie de disparition lente

Le Coran influence très nettement les relations entre hommes et femmes

- le mari - je dis bien "mari" peut épouser quatre femmes qui formeront la famille au sens large de la tribu

- la femme ne peut ici avoir qu'un seul mari

-elle ne peux se refuser aux avances sexuelles de son mari et le contraire n'est pas de mise (je ne partage pas ce point et il est à espérer que les rapports évolueront dans le futur de la société moderne sénégalaise

Il y a ici encore des mariages "arrangés", il n'y a pas longtemps chez nous, des familles de nobles, de grands propriétaires terriens faisaient de même...

 P1090599.JPG

La culture africaine prévaut sur la croyance musulmane et vice-versa : la femme est avant tout FEMME ou épouse et elle s'accomplit dans son rôle maternel.

 Les femmes européennes par l'impulsion des mouvements féministes de tout poil ont revendiqué des droits qui ne devaient pas leur être dévolu. Elles se sont accordée leur liberté sexuelle, leur droit sur leur corps jetant les hommes aux oubliettes. Là-bas, elles font des enfants toutes seules. La liberté sexuelle est une rupture de la confiance réciproque, elle ne veut strictement rien dire sinon de déstabiliser les hommes et les femmes dans leurs rôles respectifs.

La femme africaine a gardé au fond d'elle-même par les générations successives tout le respect pour l'homme.

 

Je ne crois pas en cette mutation des droits de la femme européenne, la femme n'a pas de droit sur l'homme, elle doit garder l'instinct de le respecter et de l'aimer.

La liberté sexuelle ne tient nullement compte du fait que les évolutions sexuelles et affectives de l'homme et de la femme au cours de leur vie commune sont asymétriques. L'égalité devient une injustice.

Les sociétés européennes sous l'influence encore une fois des mouvements féministes ont abouti à la légalisation des mariages gays...

Ce faisant, le législateur introduit une inégalité entre hommes et femmes :

deux femmes bi peuvent chacune enfanter (par in vitro, mères porteuses) alors que deux hommes bi vont devoir se heurter à toutes les formalités de l'adoption...

 

L'Afrique et la religion musulmane bannit et punit  - avec raison-  l'homosexualité

personnellement, ce que je désapprouve dans le choix de nos sociétés européennes, c'est le droit à l'institution du mariage gay!

à bientôt pour quelques photos d'ici (je prépare un article sur l'excision en Afrique)

 

 



01/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres