Mes nuits sont plus belles que vos jours - Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Mes nuits sont plus belles que vos jours

J'ai longtemps pensé à écrire un article dédié à la liberté de l'homme, à son bonheur, à tout ce qui le rattache aux autres..

C'est une étrange sensation de vivre en Afrique les tout grandes disparités de fortune : nos vieux pays d'Europe ont organisé la solidarité sociale qui ici n'existe pas, qui fragilise les plus démunis devant les problèmes de santé, l'accès aux soins est ici réservé à ceux qui en ont les moyens, mais pour la survie alimentaire, la solidarité familiale au sens très large donne à la société sénégalaise et africaine une longueur d'avance sur le vieux continent en dépit de toutes ses couvertures sociales.

 IMG_5290.JPG

Ici, on rencontre des sénégalais qui ont fait fortune dans les affaires ou dans  la politique, les signes extérieurs de richesse sont bien là: habillement, voitures, liasses, démarche...le reste de la population est peuplé de petites gens qui "sur-vivent" au jour le jour, des tas de petits vendeurs de tout s'affairent auprès des noirs et des blancs pour quelques sous. Ici, dans chaque famille pauvre, les mères partent de grand matin vendre leurs produits dans les multiples marchés locaux, chaque jour, je croise une petite vendeuse assise à l'ombre d'un arbre de fortune le long de la grand route vers le centre de Saly, une petite table devant elle avec ses produits, principalement des arachides en petit paquets... Ici, tous les produits de base sont mesurés à l'aulne de la "pauvreté": on achète du sucre, du sel, de l'huile, du thé.. dans de tout petits sachets de quelques centaines de grammes, ici, on achète des cigarettes à la pièce...Ici, chaque voiture particulière est collective, vous n'avez qu'à faire un simple signe de la main et chacun vous transporte de l'autre côté de la ville pour 15 cents d'euro! Les voyageurs changent à chaque minute, les conversations s'échauffent, les uns quittent la voiture, d'autres y montent et tout recommence toujours... sans la moindre interruption de jour comme de nuit

 

J'ai parcouru cette Afrique il y a 45 ans et je m'aperçois que l'Afrique n'a pas bougé, que l'Afrique de 2015 souffre tout autant de manque de moyens et pourtant, ici, personne ne se plaint JAMAIS, le sénégalais arbore toujours le grand sourire: le soleil se lève chaque jour et brille pour tout le monde.

 

P1100994.JPG

Les nuits d'Afrique sont chaque fois de nouveaux espoirs d'une vie meilleure, de chaque maisonnette dans la grande cité africaine, les rêves fusent de partout, chacun attend le grand soleil du lendemain car c'est vrai qu'ici, le climat y est très certainement pour quelque chose: ici, personne ne souffre jamais le froid, la pluie n'est que bienfaisante et traversière, aucune brume à l'horizon, aucun gel, aucun chauffage, aucun habit chaud, aucune pluie verglaçante, aucune route enneigée...

la vie africaine est une vie à l'extérieur, les journées ne sont faites que de rencontres entre des centaines de personnes et chacun connaît chacun

"la misère est moins triste au soleil" disait Charles Aznavour

Non, ici, il n'y a pas de misère comme on en rencontre partout dans nos villes d'Europe

l'Africain a toujours su garder toute sa dignité.

 

 La pauvreté n'est pas une tristesse mais une espérance!

 

Et les nuits d'Afrique sont les plus belles du monde...

 

Ici, on ne s'endort pas en pensant au lendemain: les réveils dans le froid hivernal, les petits déjeuners pris sur le pouce, les heures de sommeil gaspillées dans les trajets collectifs pour atteindre son boulot, les métros remplis de noyés, les cauchemars de la circulation, la crainte d'un patron pourchassé par un fantasme d'autorité, le souci de perdre un avancement ou son boulot tout simplement, le placement dès l'aube des tout petits à la crèche du coin, les heures de weekend consacrées à la visite des vieux parqués dans des maisons communes, les courses harassantes au Carrefour, caddies bourrées à craquer de produits surgelés, amphétaminés par la grande industrie alimentaire, la peur effrayante de ne pas assouvir ses besoins conditionnés par la grande consommation, les voitures en perpétuelle révision, les contrôles de vitesse, la trahison des radars invisibles, les PV et  factures de toutes sortes...

 

Ici, les lendemains sont faits des rencontres des hommes

 IMG_5423.JPG

Ici, des enfants poussent une voiture en panne, là un troupeau de brebis ou de zébus traverse allègrement la grand route, ici, bêtes et hommes marchent à la cadence de l'éléphant

 

En Europe, les hommes courent après le temps ici, le temps court après les hommes...

 

ICi, il n'y a pas de place pour l'égoïsme et le chacun-pour-soi!

Chaque jour des amours se forment, d'autres se désagrègent

La liberté se gagne et se perd à chaque instant

 

Ma liberté
Longtemps je t'ai gardée
Comme une perle rare
Ma liberté
C'est toi qui m'a aidé
A larguer les amarres
Pour aller n'importe où
Pour aller jusqu'au bout
Des chemins de fortune
Pour cueillir en rêvant
Une rose des vents
Sur un rayon de lune
_SC05142.JPG

Ma liberté
Devant tes volontés
Mon âme était soumise
Ma liberté
Je t'avais tout donné
Ma dernière chemise
Et combien j'ai souffert
Pour pouvoir satisfaire
Toutes tes exigences
J'ai changé de pays
J'ai perdu mes amis
Pour gagner ta confiance
IMG_0519.JPG

Ma liberté
Tu as su désarmer
Toutes Mes habitudes
Ma liberté
Toi qui m'a fait aimer
Même la solitude
Toi qui m'as fait sourire
Quand je voyais finir
Une belle aventure
Toi qui m'as protégé
Quand j'allais me cacher
Pour soigner mes blessures
DSC04650.JPG

Ma liberté
Pourtant je t'ai quittée
Une nuit de décembre
J'ai déserté
Les chemins écartés
Que nous suivions ensemble
Lorsque sans me méfier
Les pieds et poings liés
Je me suis laissé faire
Et je t'ai trahi pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

 P1110073.JPG



31/01/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion