Crépuscule ( Malick Fall) - Midi ( Cheik Aliou Ndao) - Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Crépuscule ( Malick Fall) - Midi ( Cheik Aliou Ndao)

Malick Fall (1920-1978) écrivain et diplomate sénégalais, est né à Saint-Louis du Sénégal.

 

Crépuscule

Mes villages ont peur de l’ombre

Mais l’ombre les prévient

Avant de les habiller de nuit

Une mère avive le tison pâle

Un enfant ramène les chèvres

Un père bénit le soir hésitant

Et l’ombre mord un pan du village

Si doucement que la peur s’estompe

Bonne nuit villages d’Afrique.

 

   Malick Fall ("Reliefs" - Présence Africaine, 1964)

 

Sidi Ahmed Cheik Aliou Ndao, né en 1933, est un romancier sénégalais Wolof, auteur de deux romans en wolof : Buur Tillen (1967) et Mbaam Dictateur (Présence Africaine, 1997) ; et d'autres en français. Il est également auteur de nouvelles, de pièces de théâtre (l'Exil d'Albouri , 1967 ; L'Ile de Bahila, 1975) et de poèmes (Kairée, 1964 ; Mogariennes, 1970).  Les Wolof sont une ethnie d'Afrique de l'Ouest. Le wolof est la langue la plus parlée au Sénégal. Son écriture utilise aujourd'hui l'alphabet latin.

 

Midi (extrait)

 

Voici que l’air s’immobilise

Pas une aile d’oiseau

La cigale a délaissé l’archet de son violon

Aucune cadence du pilon de Kumba

Ô femme pas une graine de mil

Concassé sur ton van

Midi

Tu me fais peur

Tu as éparpillé tes braises

La femme assise à l’ombre

Tresse les cheveux de ses compagnes

Femme à l’affût d’un imprudent

Midi

Tu me fais peur

Voici que l’air s’immobilise

Comme du lait caillé au fond

D’une calebasse

 

(Cheik Aliou Ndao)



05/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion