Petit Mamadou, peut être un jour dans ta vie te souviendras-tu de moi....

Lettre à toi...

 

Je soigne de petits enfants chaque jour, ce matin, le petit Mamadou de la cité :3 ans remplis de boutons parfois purulents, pour toute précaution je suis allé avec lui et sa maman chez mon amie pédiatre de Saly: éosine plus pommade, il avait des anti-douleurs sans fièvre, il se gratte, démonstration à domicile, il va être guérit, ne m'en empêche, je le vois chaque matin, c'est un grand sentiment d'aider les enfants des pauvres et de les sauver....mais je suis appelé de multiples côtés - adultes jeunes - ados vieux et enfants, ils ont besoin de moi et moi aussi, j'ai besoin d'eux dans la solidarité de nous tous.

 

Trois jours ont passé avant que je ne rencontre à nouveau le petit Mamadou et sa maman...

 

Dans toutes mes recherches dans le monde médical d'internet, j'ai compulsé mais articles en analysant les symptômes de Mamadou de la manière la plus précise, il s'agit bien d'une maladie d'enfant mais laquelle?...  rubéole, varicelle, scarlatine....

L'une d'entre elle se manifeste par une apparition soudaine de boutons sur le corps, de la fièvre et surtout des démangeaisons importantes. Ce matin, je décide de consulter une autre amie pharmacienne qui partage mon avis.

 

Puis direction la grande cité noire de Saly... au coin d'une ruelle une ami vendeur de tissus de toutes sortes, il est mon intermédiaire entre Mamadou, sa maman et moi, il joue aussi le rôle de traducteur.

 

Mamadou se plaint moins, et surtout se gratte moins, l'éosine à fait so effet, la peau de son jeune visage et de son cou laisse apparaître une timide sécheresse. J'en profite pour regarder ses ongles, lui prendre la température, 36,1

 

Alors le cours commence, l'éducation de la maman:

 

Varicelle - maladie d'enfant avec pic de température - plus tôt tant mieux - bénigne - patience

traitement: poursuivre l'éosine et le Prolor (passer de 3 à 5 cuillères par jour) ne pas s'inquiéter - précaution: maladie contagieuse.

 

A chaque fois, il faut "attraper" le bambin qui joue dans la rue, dès qu'il me voit, il pleure se réfugie dans les bras de sa maman, peut être craint-il que je l'emmène? peut être aussi manifeste-t-il une peur de la peau blanche....

 

Un rendez-vous est pris dans trois jours....(après le grand Magal de Touba)

 

Ce jour là, ma surprise est divine, l'enfant ne montre presque plus aucune trace de ses boutons, presque pas de traces de ses irritations sur son joli visage, de l'émerveillement, les yeux de la maman qui pétillent à souhaits

 

Petit Mamadou, tu vas vivre ta vie grande et féconde comme une rivière insolente...tu sais que pour aimer les autres, il faut se laisser apprivoiser...

 

(par pudeur, je n'ai voulu insérer aucune photo de l'enfant)

 

 

 

 



08/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion