www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Petites réflexions sur l'islam et la religion musulmane

A travers certains articles que j'ai écrit sur l'Islam notamment sur l'islamophobie européenne, a travers mes amitiés avec de nombreuses familles musulmanes au Sénégal, certains de mes amis se sont demandés si je ne m'étais pas finalement converti à l'islam, d'aucuns ont pu s'imaginer que je sautais à pieds joints dans cette religion et que je désertais la foi catholique que mes parents m'avaient transmise.

 

Je fais ici quelques mises au point:

 

1° Mon expérience sur le terrain au Sénégal m'a permis de constater que les sénégalais de croyance musulmane respectent parfaitement les catholiques, il faut quand même souligner que ce qui est d'abord le ferment de leur solidarité  est une solidarité inter-ethnique qui l'emporte sur les croyances religieuses, ici on est "ensemble", c'est à dire "africains" d'abord, c'est à dire "noir" d"abord et pas "musulman d'abord"!

 

2° Malgré le fait que le Sénégal soit une république laïque, comme la France qui respecte les droits de l'homme, on constate toutefois que l'action politique sénégalaise s'entache du religieux. En théorie, elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances mais il faut bien reconnaître qu'ici, le pouvoir politique est soutenu par les grandes confréries musulmanes qui sont des creusets d'électeurs très importants.

 

3° Il est très clair que le Pouvoir politique les courtise financièrement pour s'adjoindre leur adhésion politique. (autoroute Ila-Touba)

 

4° Je hais le terme de "tolérance" car il contient en son sens profond une acceptation partielle de l'autre, une réticence à l'acceptation entière: "je vous accepte avec "réticence".

On peut difficilement parler de la tolérance des 95% des musulmans vis-à-vis de 5% de catholiques. Une authentique acceptation se mesurerait sur un rapport plus équilibré entre ces deux groupes de pensée.

 

6° La désaffection des pratiques religieuses en Europe tient son origine dans  l'éducation des masses et le progrès technique, ce qui n'est nullement le cas des populations africaines où la majorité des gens restent maintenus dans l'analphabétisme° et la crédulité par les pouvoirs politiques en place, ce qui était le cas de l'Europe au Moyen Age.

 

C'est ainsi que les "pauvres" ont été entraînés dans la construction des pyramides, des églises et des cathédrales, il en est de même des mosquées au Sénégal. Les grands marabouts laissent naïvement croire qu'ils ont reçu des lumières célestes pour esclavager les analphabètes.

Dans l'Afrique profonde, encore sous emprise de l'animisme, les marabouts utilisent leur pourvoir religieux pour chasser des mauvais esprits, jeter des sorts et soi-disant intervenir auprès d'Allah le tout-puissant afin de monnayer leur service et enrichir leur communauté.

 

7° Quand on y regarde de près, on constate que les principes du Coran ont été "écrits" afin de faire de la religion musulmane une religion d'expansionnisme.

 

8033642-12507885[1].jpg

 

C'est ainsi que "le bon musulman" a droit à quatre femmes qui chacune procréeront pour fabriquer des enfants musulmans qui à leur tour enrichiront le système et le quota.

On peut même estimer que la religion musulmane est contributive d'une fécondité débraillée qui déstabilise l'Afrique

C'est ainsi que la fornication fait place à la procréation! "ici, on fait des gosses comme des lapins sans se soucier de leur avenir dans la société toujours plus cruelle qui se profile partout, les mères ne sont plus des mamans affectives mais bien des usines de procréation larguant les derniers de leur progéniture à des marabouts avides d'argent.

Tous les pouvoirs en place conduisent à ce système d'exploitation des plus pauvres.

 

sourate 4 verset 34

 

"les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs que Dieu accorde à ceux-là sur elles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes à leur mari."

 

Pourquoi un homme - noir ou blanc-  de confession catholique ne peut  t-il épouser une femme musulmane ?

 

C'est au père qu'il revient de transmettre la religion musulmane. Au contraire, il est tout à fait louable pour une femme catholique -noire ou blanche -  d'épouser "un bon musulman"

 

Pourquoi le croyant catholique entrant dans la foi musulmane doit-il renier son nom de baptême pour acquérir un prénom et un nom musulman?

 

A ce titre, j'ose affirmer que la religion musulmane n'est pas - au contraire de la foi catholique - une religion de l'Amour.

 

Le seul fait d'autoriser l'homme à épouser plusieurs femmes fait irrémédiablement intervenir entre elles des sentiments de jalousie  puisque - et cela est bien humain- le mari préférera toujours l'une d'entre elle. A ce titre, on peut avancer l'idée claire que la femme dans la religion musulmane est  "inférieure à un mari" qu'elle partage avec d'autres femmes.

 

La foi catholique au contraire se base sur l'amour entre un homme et une femme qui s'épanouiront l'un l'autre dans l'amour familial et qui formeront les générations successives de la grande tribu des hommes. Elle place le sentiment d'affection mutuelle AVANT l'acte physique.

 

homosexualité1.jpg

La religion musulmane rejette catégoriquement l'homosexualité en réduisant outrageusement de telles relations à leur caractère sexuel, oubliant par là même la dimension affective...

L'homosexualité ne participe pas à l'enrichissement du  nombre des musulmans...

 

8° Il est aussi très clair que pour l'africain du monde moderne, tout effet a encore une cause qui doit être expliquée par des influences humaines et divines, c'est ainsi que cette religion s'emplit du déterminisme et de la prédestination, c'est à dire du conditionnement qui déresponsabilise l'être humain en faisant intervenir l'influence d'Allah sur les responsabilités humaines:  "Allah l'a repris dans son paradis"...

 

La religion musulmane est une religion de l'individuel, chaque musulman prie pour son propre salut au contraire de la foi catholique où les fidèles forment une communauté inter-affective entre les croyants.

 

10° La religion musulmane n'est charpentée sur aucune autorité religieuse comme l'Eglise de Rome, il est donc tout-à-fait compréhensible que lors des actes terroristes, aucune autorité musulmane ne soit capable de condamner de tels actes. Lorsqu'on analyse les comportements musulmans dans certains pays du monde, on constate que les différents courants de cette religion portent les musulmans les uns contre les autres jusqu'à  la violence de l'affrontement et l'extermination.

 

11° La religion musulmane condamne le sionisme: entendu sur les chaînes de télévision sénégalaises: "les profanateurs sionistes"...

 

12° Pour nombre de musulmans dans le monde moderne, l'erreur consiste à faire du modèle arabe du VIIème siècle un modèle éternel, de faire comme si l'histoire que raconte le Coran se passait aujourd'hui alors qu'elle se passe au VIIème siècle.

 

Et au Sénégal?

 

1d2f9dc4670454bd24a94011092b5283.jpg1f767561a5318b503710cd41a102f1d3.jpg47e6fadc09b847a1c5456c1d37530786.jpg

 

La grande valeur du Sénégal consiste dans la pudeur qui préserve les signes extérieurs des croyances religieuses des lieux publics

 

On n'aperçoit que très rarement des couples se promenant main dans la main, de même les sénégalais  n'affichent pas - dans leur "accoutrement" leurs convictions religieuses, ici, impossible de distinguer un catholique d'un musulman et ceci contrairement à ces musulmans européens qui revendiquent et imposent outrancièrement leur différence dans nos lieux publics, allant jusqu'à renier nos valeurs démocratiques et notre culture...

Ici, la foi est intérieure et malgré toutes mes réticences ci-dessus, j'honore le peuple sénégalais qui est bien un modèle du "vivre-ensemble" dans l'harmonie des cultures, des couleurs de peau et des croyances religieuses quelles qu'elles soient.

 

 

 

° L'analphabétisme au Sénégal 

 

Apprendre à lire et à écrire est un droit fondamental. Pourtant, 38% des adultes africains (environ 153 millions) sont analphabètes et les deux tiers d’entre eux sont des femmes.

L'Afrique est le seul continent où plus de la moitié des parents ne sont pas en mesure d'aider leurs enfants à faire leurs devoirs à cause de l'analphabétisme.

 

1e5b04c543.jpgAlphabétisation-au-Sénégal.jpg

Les 6 pays du Sahel couverts par l’UNESCO Dakar sont tous classés parmi les 20 derniers dans le classement annuel de l’Indice de développement Humain (IDH). Leur taux d’analphabétisme dépasse les 50%. (rapport de l'Unesco 2002-2012)

 

Selon le rapport de l'agence nationale de la statistique et de la démographie du Sénégal, le taux d'analphabétisme en 2017 est de 54,6% de la population sénégalaise dont 67% de femmes, il faut reconnaître que cet indice n'a pas évolué sous le gouvernement de Macky Sall, président sortant (élections présidentielles le 24 février 2019)

 

 ENFIN...

 

Quelques chiffres:(2015) qui apaiseront les "vieux islamophobes" européens...

 

population de pratique musulmane dans le monde : 1,4 milliard

population de pratique catholique dans le monde   : 2,6 milliards

 

2/3 des pays asiatiques sont musulmans: sur le 1,4 milliard de musulmans de par le monde, 1 milliard vit en Asie...

 

L'Afrique et le Moyen Orient regroupent 500 millions de musulmans comme l'Amérique du nord et l'Amérique du sud.

Les musulmans sont très nettement minoritaires  dans le monde arabe.

 

 (document en construction)

 

 



03/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres