Soigner les hommes pauvres et nus...

 

1200px-Llangernyw_yew.jpg

Le retour vers Saly est toujours une aventure, la rencontre avec le grand soleil, les nuits étoilées, l'ombre des grands baobabs qui ne sont pas les plus grands arbres d'Afrique, les fromagers sont des géants face à eux... et puis, tous ces hommes que vous ne quittez jamais, qui jamais ne vous abandonnent du peu qu'ils ont de toute leur richesse de leur pauvreté, la vieille Europe peut aller se rhabiller...ICI, on ne vit jamais pour soi, la personne individuelle n'existe pas, chacun, nous sommes les moindre feuilles du même arbre, ICI, tout le monde souffre et aime et profite de cette vie dans une symbiose universelle qui relie tous les hommes...

 

Ce matin, je rencontre au grand boulevard Haussemann mon ami de toujours, Lamp, grand joueur de billard....

 

 images (1).jpg

Lamb est une garçon de la trentaine, sans famille, aimé des siens, il n'en finit jamais de retomber dans l'alcoolisme, des aller et retours infinis... en plein délire, il défonce à coups de pierres des vitrines de Saly puis la gendarmerie le cueille et l'emmène vers la prison de Thiès où il se "désintoxique". puis il regagne Saly, fier de sa cure et déterminé, jusqu'à la prochaine retombée...

Ce matin, je le croise, perdu, 4 heures de sommeil dans une minuscule chambrette face à l'océan majestueux..

 

Lamb est très handicapé: vêtu de hardes déchirées, pieds en lambeaux, oedème, plaies aux doigts de pied, il est allé chercher des anti-bio de la crème, des compresses, tout ce au'il faut pour se guérir, mais n'obéit à aucune prescription, muni de vieilles chaussettes salies de sable, il me montre ses blessures, je tente en vain de le soigner, crème recommandations de prise de ses antibiotiques.. bain dans l'eau salée de l'océan chaque matin, demain, je me procurerai les médicaments pour soigner son oedème que je stocke chez un ami de Saly...

 

                                                             Ici, on n'en finit jamais d'aider les hommes...

 

man-lying-street-poor-homeless-40729159.jpg

El Hadji est chargé de lui acheter un pantalon sur le marché de Mbour, (la prise de sa taille est la mesure de ma propre ceinture autour de son ventre amaigri...)

 

Lamp guérira! mes nuits seront apaisées de sa guérison...

 

(relisez cet article, je porterai avec toute la pudeur de sa généreuse personne certaines de ses photos)



09/10/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion