www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Toute réflexion faite...


"Le scandale de l'école, c'est qu'il n'y a plus de scandale" (C.Freinet)


Il est temps que les professeurs redeviennent eux-mêmes, qu'ils reprennent leur destin en mains.


Depuis des décennies, on n'a cessé de les infantiliser.

Des universitaires de salons, des pédagogues coupés de la réalité quotidiennne des classes, des inspecteurs embourgeoisés n'ont cessé de chambarder tous les programmes.


Tous se gargarisent de formules à l'emporte-pièce :

 "les compétences transversales - les discriminations positives - les socles de compétences - l'auto-évaluation - l'immersion linguistique...etc...etc..."


Nos instituteurs d'antan n'ont pas eu besoin de ces formules pour enseigner leur art..

Car au fond, la question suivante me semble fondamentale:

Quel doit être le rôle de l'enseignant ?

Continuer à vouloir transmettre des connaissances et s'assurer de leur acquis tout en ayant le sentiment de parler pour les murs ? Ou bien se transformer en moniteur de colonies, en animateur de musique rap?

 Les politiques  prêchent l'égalitarisme et fabriquent  un enseignement hyper-élitiste en généralisant  la culture de masse, le non-redoublement, les compétences minimales...

En abaissant nos exigences, nous contribuons à conforter nos élèves dans la médiocrité!

Dans la plupart des programmes scolaires, on fait table rase du passé, on instaure l'inculture pour tous, "on ressuscite l'homme des cavernes et en réalité, on détruit ce que des millénaires de patience et d'ingéniosité ont peu à peu créé: la culture humaine."


L'enseignement a besoin de stabilité, d'ordre et de rigueur,
La profession exige que les nouveaux enseignants soient maîtres d'eux-mêmes, pour être ouverts à  leurs élèves.
Ils ont plus que jamais  besoin de confiance, d'estime et d'encouragements.

Je crains que mon cri  soit perçu comme un murmure...

"Je vois le nivellement général passer pour 'une large promotion des masses' le laxisme se confondre avec la liberté, l'égalité avec l'uniformité et ma démocratie avec la médiocratie"
(T.Maschino)






16/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres