www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Tshisekedi n'est que l'ombre de son illustre père....

Vive les congolais! Félix Tshisekedi s'associa avec Kabila qui tua son propre père... le papa de Tshisekedi fit tomber MOBUTU!....

J'ai vu moi-même Joseph Désiré Mobutu larguant des liasses de billets à travers les fenêtres de sa voiture blindée... en pleine brousse...

Et pourtant...au début de son règne, il fut très bien, il remit les congolais au travail... "retroussons les manches", il fut l'ami du roi Baudoin de Belgique... nés la même année... et puis, il s'envenima dans la folie meurtière de son pouvoir... comme tous les "dictateurs-éléphants" de l'Afrique entière...De 1970 à ce jour, toute l'Afrique n'a pas bougé d'un seul pouce, elle est restée dans l'intolérance de ses dictatures successives... malgré Mandela et Sadat!

Seul Pol Kagamé est digne de ses valeureux ancêtres... il dirige le Rwanda en alliant les hutus et les tutsis dans la modernité de son beau pays ! Avant la grande tuerie française, les belges avec la radio "mille collines" les poussèrent à s'exterminer entre eux....

J'ai si souvent rêvé d'elle...et d'El...d'elle et Lui...

Mais elle n'est nulle part parmi les Etats libres du monde, elle analphabétise ses enfants et elle se répand dans l'islamisme qui assujettit les hommes libres...

L'Afrique entière que je croyais devenir "l'avenir du monde" est à genoux...

Ma tristesse va à tous ces valeureux africains de "l'élégance nègre"...la négritude, la fierté noire...

Je me languis de son étourdissement ! 

Cette si belle terre, ce si beau continent qui s'en retourne ... dans les brumes de l'histoire des hommes libres et égaux en droit.

Et tous ces hommes qu'on assassine chaque jour, ils sont le sang humain, le berceau de l'humanité et ils se meurent de tant de meurtrissures...

Pour tout vous dire, j'ai si souvent rêvé d'elle comme une femme amoureuse qu'on ne quitte jamais... et elle s'enfuit de mon âme...

 

Je me noierai dans tes étreintes, dans tes vallées, tes sillons
Tes merveilleux labyrinthes
Et tes mystérieuses plaintes
À chaque amour que nous ferons
Le rouge de ta bouche peinte enflammera l'horizon
Jusqu'aux étoiles presque éteintes
On y trouvera nos empreintes
Et de là, nous nous perdrons

 

Le monde peut dormir tranquille
Il ne fait qu'un rêve à la fois
Des rêves à la fois, j'en fais mille
Ils ont tes manières et ta voix
Avant de recouvrir la Terre
Chaque nouveau matin viendra naître en dessous de tes paupières
Et n'avancer qu'à ton pas

 

Tu feras fondre mes silences à envoler tous mes ballons
Et s'écrouler en cadence
Dans les vertiges qui avancent
Tous mes soldats de plomb
À chaque instant, tout recommence, chaque souffle un tourbillon
Chaque geste une impatience
La mort est la renaissance
À chaque amour que nous ferons

 

Le monde peut dormir tranquille
Il ne fait qu'un rêve à la fois
Des rêves à la fois, j'en fais mille
Ils ont tes manières et ta voix
Avant de recouvrir la Terre
Chaque nouveau matin viendra naître en dessous de tes paupières
Et n'avancer qu'à ton pas

 

Les enfants auront ton sourire, ceux qui viendront, ceux qui sont là
Pour nous empêcher de grandir
Il ne restera qu'à choisir le fou qui annoncera pour moi
Le seul secret que je peux dire
Le jour qui se lève vient de toi

 

Je me noierai dans tes étreintes dans tes vallées, tes sillons
Tes merveilleux labyrinthes
Et tes mélodieuses plaintes
À chaque amour que nous ferons

 

Le monde peut dormir tranquil

 

 

Je me noierai dans tes étreintes, dans tes vallées, tes sillons
Tes merveilleux labyrinthes
Et tes mystérieuses plaintes
À chaque amour que nous ferons
Le rouge de ta bouche peinte enflammera l'horizon
Jusqu'aux étoiles presque éteintes
On y trouvera nos empreintes
Et de là, nous nous perdrons

 

Le monde peut dormir tranquille
Il ne fait qu'un rêve à la fois
Des rêves à la fois, j'en fais mille
Ils ont tes manières et ta voix
Avant de recouvrir la Terre
Chaque nouveau matin viendra naître en dessous de tes paupières
Et n'avancer qu'à ton pas

 

Tu feras fondre mes silences à envoler tous mes ballons
Et s'écrouler en cadence
Dans les vertiges qui avancent
Tous mes soldats de plomb
À chaque instant, tout recommence, chaque souffle un tourbillon
Chaque geste une impatience
La mort est la renaissance
À chaque amour que nous ferons

 

Le monde peut dormir tranquille
Il ne fait qu'un rêve à la fois
Des rêves à la fois, j'en fais mille
Ils ont tes manières et ta voix
Avant de recouvrir la Terre
Chaque nouveau matin viendra naître en dessous de tes paupières
Et n'avancer qu'à ton pas

 

Les enfants auront ton sourire, ceux qui viendront, ceux qui sont là
Pour nous empêcher de grandir
Il ne restera qu'à choisir le fou qui annoncera pour moi
Le seul secret que je peux dire
Le jour qui se lève vient de toi

 

Je me noierai dans tes étreintes dans tes vallées, tes sillons
Tes merveilleux labyrinthes
Et tes mélodieuses plaintes
À chaque amour que nous ferons

 

Le monde peut dormir tranquille

 

19702199_10211944489759091_6129804882146496294_n.jpgff6e23529732b98f3d07d107e7d0f8a1.jpgDSC06185.JPGf0dc9749065ed17f8b19ebe2bc2dd8ca.jpgJPG49-1.jpg

90a86a13bd7705e04cc69ddeaff686a3.jpg36a9445150fb0257f28b927af6af6890.jpg5-PCS-Enfants-Triangle-Jouet-Main-Lancer-Parachute-Cerf-Volant-En-Plein-Air-Jouer-Jeu-Jouets.jpg20597524_1772346156113317_8633623954881923003_n.jpgartfichier_59386_7393087_201710093216118.jpg
7b99dbe26506acf765e986d9c5679243.jpg






 



26/06/2021
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres