Un déménagement se prépare de Saly-Coulang vers à nouveau la résidence de Paradis (années 2013 et 2014)...

ICI, on n'en finit jamais dans les transhumances!

Avant mon départ et après avoir réservé mon voyage avion, je m'étais informé sur les possibilités de logement à Saly, tout y était réservé pour les fêtes de fin d'année, les prix des locations avaient bondis passant de 380 à 500 euros mensuels, ce qui est très cher pour l'Afrique.

 

Lorsque je découvris une possibilité de louer un studio en plein village, l'entrée dans ce logement me découragea de suite, exiguïté flagrante, pas d'ouverture sur l'extérieur, la pub mentionnait une connexion wifi et la TV, rien de tout ça, je contactai la propriétaire à Paris sans résultat (prix de location: 320 euros) aucun confort, matériel culinaire réduit à rien

je le louai  du 13/11 au 13/12, nous sommes le 2/12... par des contacts entre européens, j'appris qu'une villa se libérait dans la résidence Paradis, ma décision fut immédiate sans la moindre hésitation.

J'ai enfin retrouvé mon endroit idéal à la résidence Paradis avec gardes de nuit et de jour, un confort un peu excessif avec deux chambres et tout l'achalandement nécessaire: condtionnement d'air, wifi tv, micro-ondes, machine à laver, terrasse...grille-pain - four - ondulateur en cas de coupure délectricité, grande terrasse à l'arrière ombragée par un palmier pleureur.

 

Je migre donc vers plus de paix dans les prochains jours, là, je pourrai enfin y recevoir mes amis autour d'un repas sénégalais.

 

C'est vrai que la brousse africaine est le vrai Sénégal, les gens y sont pauvres sans aucune plainte, ils vous accueillent comme un rayon de soleil, comme la lueur d'un espoir inattendu.

 

Alors là, vous ne connaissez encore rien de l'Afrique,  lorsque l'on quitte un logement ou lorsqu'on le raccourcit, il s'agit de ne prévenir ni le gérant sénégalais, ni aucun voisin, la veille de votre départ, tout tombe dans l'insécurité, des combines, des magouilles sont organisées entre eux pour fracturer la porte, et tout voler, en innocentant le "propriétaire" de combine!

 

Il s'agit donc de faire des valises et de partir de nuit, de votre nouveau gîte en sécurité, vous les informez de votre départ... sans leur laisser votre nouvelle destination.

 

ICI à Saly qui n'est pas le Sénégal, la Vie va comme ça, heureusement, j'ai un grand ami belge qui est voisin de ma villa à Paradis . Il vient de Leuven.

la veille de mon départ du studio, il convient de "planquer chez lui" tout ce qui est précieux:  l'ordi, l'appareil photo, la camera, les papiers d'identité, le passeport, seul, restera le linge de corps à emporter en dernière minute...

 

Tout ça de quoi vous décourager de venir dans ce pays, mais il s'agit de prudence et tous les blancs s'y sont habitués, il suffit de connaître les dangers de cette cité balnéaire pour touristes voyeurs afin de déjouer tout piège tendu par des sénégalais peu scrupuleux venus de Dakar pour la fin d'année.

 

Bref, tout va bien, mon moral revient...et je pourrai tranquillement vous faire suivre mes aventures de très près.

 

Une petite dernière remarque:

 

Il est extrêmement difficile, voire impossible de s'immerger hors "civilisation" pour une longue période, tous les humanitaires que nous sommes ressentons toujours après cette immersion un nécessaire retour vers plus de commodités pour repartir à nouveau vers ces hommes, ces femmes et ces enfants qui nous attendent...



01/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion