Un pèlerinage à Popenguine...mémorable

Popenguine...une aventure à ne pas rater...

 imagesG943HBJ9.jpg

Chaque année depuis 128 ans, le lundi de la Pentecôte,un grand pélerinage est organisé à Popenguine où il y aurait eu une apparition de la Vierge, le Pape Jean-Pol II y est venu en 2002.

Chaque année, Popenguine attire plus de 100.000 pèlerins venus de tous les coins les plus reculés du Sénégal, on y vient à pied (parfois plus de 50 kilomètres), en voiture, en bus de fortune, beaucoup s'y acheminent la veille, chaque petit groupe enmène avec lui les vivres pour les deux jours, mais également les tables, les chaises, l'équipement culinaire, les couvertures, les tentes, les casiers de bières et de limonade.

 imagesAG4GOQQJ.jpg

Toutes les rues de la petite bourgade sont jonchées de touristes qui s'installent  à même le sol

Des nuées de véhicules se dirigent vers ce lieu dans un tumulte fou, cette année, des mesures exceptionnelles sont prises pour éviter une attaque terroriste mais toute l'ambiance est bonne enfant, ici, en Afrique, lors des grandes manifestations, les forces de l'ordre sont très proches des autochtones, tout est sourire, tout est accueil, tout est rencontre, tout est fraternel.

 imagesK71FESTP.jpg

Chaque année, je participe à ce grand événement.

En fait, j'accompagne une équipe de joyeux compères d'un des quartiers voisins de ma villa dont le rendez-vous se situe dans un petit bistrot sympathique. Nous sommes une douzaine mais sur place ce nombre est souvent multiplié par trois ou quatre par les nombreuses relations de chaque sénégalais.

 

 P1270356.JPG

 

Le rendez-vous a lieu le dimanche vers 20 heures, Popenguine se trouve à quelque 50 kilomètres de chez nous (certains pèlerins parcourent jusqu'à 500 kilomètres...) le dimanche après-midi, ce petit café rassemble ses habitués, il y règne déjà une ambiance très festive, musique danses, embrassades, chants, bières gazelle et gin à gogo...

 

 P1270326.JPGP1270350.JPGP1270342.JPG

 

Dans le milieu de l'après-midi la première phase de cette aventure commence sous nos yeux ébahis : la découpe des deux cochonnets de lait que nous enmenons et qui seront grillés sur place et dégustés le dimanche soir la nuit de notre arrivée et le lundi après la grand messe...

 

Cette découpe est très traditionnelle, sous les chants de tous, quelques 15 minutes suffisent à Gaby pour découper chaque animal en un amas de morceaux de viande rouge et grasse qui sera pré-cuite avant notre départ..Le coupe-coupe sénégalais ne fait aucun cadeau...

 

En fin d'après-midi, chacun s'en retourne chez soi pour se préparer.

 

La nuit tombe sur Saly, les petites ruelles de la cité noire éclairent notre chemin vers le lieu de rendez-vous « Chez Etienne »

 

Nous voyagerons dans un 4/4 de 9 places bien que notre équipée compte 15 personnes...

 

La deuxième phase du voyage commence :

 

 P1270587.JPGP1270593.JPGP1270597.JPG

 

Chacun s'affaire à charger le véhicule de tout notre matériel : vivres et boissons, tables, chaises, barbecue, casseroles, couvertures, effets personnels...

 

Vers 21 heures, c'est le grand départ par les ruelles de la cité pour rejoindre la route de Saly-M'Bour direction : Gandigal-Nguekokh(cité de Coumba)-Sindia(près du village peul) puis Popenguine à quelques 12 kilomètres.

La circulation est dense, on se croirait dans la tournée triomphale d'un chef d'état, tam tam et chants à gogo résonnent dans la nuit étoilée et froide. (23°)

Les températures diurnes et nocturnes d'Afrique différent peu mais à l'approche de l'hivernage, cette différence s'accélère et on tombe de 38 à 23° je peux vous dire que la sensation de froid est bien présente. (on découvre même çà et là le long de notre chemin des africains qui se réchauffent autour d'un brazero de fortune (bois, cartons, emballage de sacs de ciments...)

 

Notre chauffeur a une habilité de sioux pour dépasser, rouler à gauche, prendre des raccourcis à travers champs...bref, l'arrivée aux alentours de Popenguine se dessine au loin. Chacun est muni d'un badge d'entrée, des gendarmes barrent l'entrée vers le centre de la bourgade , marche-arrière, virage à droite puis à gauche et le tour est joué pour atteindre notre endroit au cœur du village.Nous nous frayons un chemin à travers une foule de pèlerins à pied, parfois, il faut dégager le passage en descendant du véhicule, en fait, nous avons notre propre service d'ordre.Une fois arrivé à notre emplacement habituel, la troisième phase commence :

 

P1270606.JPGP1270613.JPGP1270628.JPGP1270629.JPG

 

Installation des tentes, descente de tout le matériel du toit du véhicule vers notre emplacement, dès l'arrivée, premières collations, du vin rosé, (la bière n'est pas encore fraîche)

Il faut s'activer à lancer la cuisson sur barbecue, confectionner les plats, sauces, légumes d'accompagnement...

Le repas se fait à la sénégalaise, chacun dans le même immense plat de présentation, à la main...repus et fatigués, certains se réfugierons sous les tentes, d'autres ne dormiront pas

leur nuit sera blanche dans l'Afrique noire !

Je me suis réfugié sous la tente vers les 4 heures du mat pour m'y étendre quelques heures, le confort est réduit à sa plus simple expression, le réveil se fera avec des maux de dos éphémères.

 

 P1270701.JPGP1270641.JPGP1270655.JPG


Le grand jour est arrivé, la foule sera de plus en plus dense, le matin vers les onze heures, des myriades de pèlerins se dirigent vers l'Eglise, magnifique, majestueuse et sobre à la fois.

Tout y est remplit de chants incessants à l'unisson pour prier la Vierge, la grand'messe va être bientôt célébrée pour 100.000 personnes, la grande foule forme un cercle infini autour d'un miniscule autel où officient les grands prélats du catholicisme du Sénégal, des autorités politiques sont présentes, la messe se fait à l'Africaine, chants et danses sur le rythme d'Afrique. Elle durera deux longues heures …

 imagesMUW8FUNN.jpg

La quatrième phase de notre aventure peut commencer :

 

 P1280010.JPGP1280002.JPGP1270715.JPGP1280003.JPG

Le grand dîner de ce lundi de fête, par petits groupe, tous ensemble dans une ambiance qui défie tout rassemblement d'Europe, dès la fin de l'office, l'ambiance monte de partout, je mesure l'énorme chance que j'ai de vivre cet événement unique si fraternel entre les humains.

 

P1270815.JPG

P1270809.JPG

P1270804.JPG

 P1270799.JPG

 

L'après-midi passe à la vitesse de l'éclair, des marchands de toutes sorte déambulent parmi les ruelles pour y vendre des produits de toute sorte : produits religieux, chapelet, effigies de la Vierge, chapeaux, bijoux, lunettes de soleil, ...la nuit tombe déjà, dernière soirée et puis, le retour dans le contraste frappant d'une cohue monumentale sans le moindre heur …

 

P1280114.JPG

 

Le retour prendra plusieurs heures pour être chez nous, notre deuxième nuit sera de tout repos et nos rêves s'illumineront de cette grande manifestation religieuse.

 

P1270741.JPG
 

 

 



18/05/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres



"pourquoi les gens qui s'aiment se séparent-ils...parce qu'ils ne se séparent jamais...même quand ils se séparent"


Recommander ce site | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion