www.guywilmotte.com

Il n'est pas de montagne plus haute que les marches de l'oubli

Voici la véritable histoire de ma soeur Gilberte et d'Annie, ma cousine

Mes parents se sont mariés à l'église de Gesves le 16 mai 1936

Mon père avait 31 ans, ma maman avait 27 ans

 

www.kizoa.com_mariage parents 001.jpg

 

Ma soeur est née presque un an jour pour jour après le mariage de mes parents, le 17 mai 1937

 

www.kizoa.com_GetAttachment[1].jpg

A cette époque, on entrait à l'école primaire du village si l'on avait 6 ans dans l'année

Ma soeur a donc commencé ses études primaires le mercredi 1er septembre 1944 en pleine guerre.

Elle fréquenta l'école catholique dont l'institutrice en chef était Madame Descy, sa classe était composée de 19 élèves toutes des filles,

les garçons fréquentaient l'école communale dont le maître était Edmond Hébette.

 

Gilberte termina ses études primaires le vendredi 30 juin 1950, cinq ans après la seconde guerre.

Je naquis le 26 janvier 1947 ... ma soeur avait 10 ans et était en 4ème primaire.

 

Elle voulait être institutrice.

 

Mes parents la mirent au pensionnat des Ursulines à Namur qu'elle fréquenta en septembre 1950

Je me souviens encore que lors de ses retours de weekends à la maison je sautais de joie dans ses vêtements sales...

En novembre de la même année, elle dut entrer à la clinique Ste-Elizabeth à Saint-Servais pour une infection,

on décela une méningite à méningocoques, (bactérienne) qui à l'époque était mortelle dans 90% des cas.

Elle avait 14 ans et demi... j'avais deux ans et demi...

 

www.kizoa.com_gilbertepourrain 001.jpgwww.kizoa.com_GilberteChristian.jpg

 www.kizoa.com_assemblée gd mère pourrain 001.jpg

 

Ma maman l'accompagna durant toute son hospitalisation logeant sur un lit à côté de sa fille

durant 9 mois sans jamais rentrer à la maison...

 

Mon père découragé, fit appel à ma cousine Annie, la fille de la soeur de ma maman.La fille aînée Sylva fut ma marraine...

 

P1030561.JPG

Annie est née 10 jours après la mort du roi Albert à Marche-les-Dames. Elle avait à l'époque à peine 17 ans...

 

Durant toute l'hospitalisation de ma soeur, Annie s'occupa de moi, elle logea à la maison sans rentrer chez elle. Elle était devenue ma propre maman.

Mon papa a toujours eu toute l'affection de son coeur pour Annie qu'il adorait.

 

Chaque dimanche, nous nous rendions à trois à la clinique, cela commençait par un prière à la chapelle de la Vierge. Si Annie feignait de me rendre à ma maman maternelle, je me réfugiais dans ses jupes...

Durant plusieurs mois, ma grand mère maternelle vint aussi loger à la maison, je la renversai dans le corridor avec mon petit vélo à 3 roues...Je retiens d'elle toute sa gentillesse.

 

photo_59386_963842_201004022143548.jpg

 

Ma soeur fut soignée par le docteur Colinet qui la sauva, devint un ami de ma famille et fit avec ma soeur un pèlerinage à Lourdes par train en 1952. Le docteur Colinet descendait parfois en pleine nuit au chevet de ma soeur, le pyjama sous son costume gris...

 

www.kizoa.com_Gilberte1953.jpg

 

Durant 7 mois, ma soeur subit 160 ponctions lombaires très douloureuses, on entendait les gémissements d'une toute jeune adolescente dans toute la clinique!

 

C'est mon père, qui je ne sais par quel Saint-esprit, entendit qu'un médicament venait d'être trouvé par les Suisses contre cette terrible maladie: le rimifon (à base d'Isoniazide)

Il avait de graves contre-indications : la cécité, une paralysie des membres inférieurs, la surdité...

 

www.kizoa.com_guy annie gilberte 001.jpg

 

 

 Ma soeur revint dans la maison sorinnoise en fin octobre 1951, j'avais 4 ans et demi.

Elle ne pouvait marcher seule et était munie d'un corset.

Lentement, elle réapprit la marche, sa surdité vint petit à petit.

Dans sa vie de femme, elle n'entendra plus jamais mes rires et mes pleurs, de même que les voix de ses parents, de sa famille, de son mari, de ses enfants et petits enfants...

 

Elle avait acquis un don inné pour lire sur les lèvres, lorsque la TV apparut en 1952, elle pouvait déchiffrer sur les lèvres du journaliste, l'essentiel de l'actualité.

 

Après des efforts démesurés, elle réapprit à faire du vélo, le seul problème était la conséquence de sa surdité: le manque d'équilibre, elle souffrit aussi de la perte du tendon réflexe de sa jambe droite.

 

www.kizoa.com_gilberte pourrain 001.jpg

 

Depuis son retour jusqu'à sa mort, ma maman ne la quitta jamais. Annie fit preuve d'une complaisance infinie jusqu'à son mariage, le 5 décembre 1957 avec Alfred Delhaize d'Haltinnes.

Il était  né le 14 août 1930. La soeur d'Annie, Bernadette, est née en 1936

 

De son mariage, Annie eut 4(?) garçons et une fille, ma soeur fut la marraine de son deuxième garçon. 

 

Dans mon adolescence, je me souviens avoir fait les fenaisons à la ferme de Là-Bas. Elle eut un mari qui la choya toute sa vie. A peine après avoir remis leur grande ferme, ils s'installèrent dans une nouvelle maison de plain-pied à Courrière, Alfred y mourut l'année suivante, le 23 février 1995...

 

Voici presque 25 ans qu'Annie vit son veuvage visitée par ses enfants et petits-enfants.

 

Depuis la perte de son mari, elle visita ma soeur presque chaque semaine, 25 ans! Ma soeur souffrit d'un cancer du sein et elle fut amputée d'un sein.

 

A l'enterrement de ma soeur il y avait deux orphelins: Annie et moi...

 

www.kizoa.com_gilberte avt maladie 001.jpg

 

Je n'oublierai jamais la tendresse que cette femme ne cessa jamais de me prodiguer, je me souviens de la douceur de ses caresses quand elle me faisait prendre mon bain d'enfant...

 

big_artfichier_59386_5161339_201509302006824.jpg20181231_190955.jpg

 

 

Mes séjours d'Afrique ont très certainement fait souffrir deux femmes, ma soeur et Annie,

Au décès de ma soeur, j'écrivis à Annie qu'elle restait la maman de mon affection, elle m'écrivit de sa main tremblante, dans mon Afrique profonde.

 

Annie a toujours cultivé une tendresse particulière pour Emilien, le confondant avec le petit garçon pour lequel elle avait donné tous ses précieux soins dans mon enfance.

 

Ma relation avec Annie - dès la disparition de Gilberte, était devenue et restera pour toujours une relation charnelle d'une maman pour son petit garçon.

Elle a aimé tous les siens comme moi, elle a un amour débordant d'affection.

 

 DSC07143.JPG

 

Je prie pour son rétablissement, elle restera toujours mon plus grand trésor, la perdant, je perdrais une maman pour la seconde fois.

 

(je n'ai pas tenu à illustrer mon texte de nombreuses photos ni de colorations car j'espère qu'Annie sera toujours là)

 

Générations d'Annie Fossion

 

 

Annie Fossion est la petite fille de Théophile WARNANT et de Marie-Elvier Nicolay

Elvier Nicolay était mariée en première noces avec un Fossion (?) et divorça

 

Théophile Warnant avait un frère et une soeur:

 

- Modeste Warnant et Othilie Warnant mariée à Camille Puffet (2 enfants: Yvon et Yvonne)

 

Par une erreur d'écriture du secrétaire communal de Gesves: Annie " Warnant" sera reprise sous les actes de naissances de Gesves sous le nom de Fossion Anne-Marie car son père Oswald Fossion (fils de Théophile Warnant et d'Elvier Nicolay devait s'appeler Oswald-Joseph-Emile Warnant.

 

Par la même erreur de transcription aux registres de l'état civil de Gesves, la maman d'Annie (Maria) et ses deux soeurs (Angèle et Irma, ma maman) devaient être les filles de Joseph MOREAU, elles furent inscrites sous le nom de MOUREAU....)

 

J'ai bien connu les grands-parents et les parents d'Annie:

 

Théophile Warnant avait une diligence et des chevaux qui m'impressionnaient

Elvier faisait du rouet

Oswald fut fait prisonnier 5 ans à Buchenwald...un homme bon et tendre comme sa fille.

Il perdit "un petit Jean" très tôt, un second "Jean" suivit en 1938, ce fut mon cousin... regardant mon bulletin, il avait déniché que j'avais mis une crolle à un zéro pour faire un 9... Il épousa Monique Richardeau, dont le petit frère Louis est resté dans mon affection.



23/08/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres